24 septembre 2020

Basket Fauteuil, La JDA toujours en panne

Exceptionnellement La JDA Basket Fauteuil ne jouait pas au gymnase Boivin son match de la 9ème journée de nationale 1B  contre Gennevilliers ce samedi mais  au gymnase du mail à Chenôve accueilli par le club local du  BC  Chenôve. Ce changement lieu n’a malheureusement pas sourit à Dijon qui encaisse une 6ème défaite de rang face au 4ème du championnat. Dijon reste avant dernier juste devant les jeunes du Centre fédéral

 

Pour une fois Dijon ne s'est pas fait distancer d'entrée © Nicolas GOISQUE/archives
Pour une fois Dijon ne s’est pas fait distancer d’entrée © Nicolas GOISQUE/archives

 

Début de match serré

Une fois n’est pas coutume, Dijon ne se saborde pas d’entrée de match avec une entame complètement ratée. Le début de rencontre est plutôt   serré et aucune équipe ne prend vraiment le dessus. Côté Gennevilliers l international francais Djanili fait mal grâce a sa capacité de percussions tandis que legrand intérieur est comme a son habitude très adroit sous le panier. La JDA est dans le match après 10 minutes 20-21 mais n’arrive pas à verrouiller la raquette face au jeu de pick n roll  adverse en défendant sans doute un peu trop haut. Les troupes de Willeme Laure  rejoignent les vestiaires avec 5 pts de retard (31-36, 20′)

 

 

 
Dijon craque petit à petit

 

La JDA compte bien mettre fin à sa série de défaites. Au retour des vestiaires elle revient avec de bonnes intentions et  reprend rapidement l avantage. Un scénario que l’on avait plus vu depuis longtemps. Hélas les espoirs dijonnais vont être de courte durée. La réaction de Gennevilliers ne se fait pas attendre et l intensité remonte d un cran.

c'est en défense que Dijon a principalement pêché © Nicolas GOISQUE/archives
c’est en défense que Dijon a principalement pêché © Nicolas GOISQUE/archives

La suite ne sera hélas que pertes de balles et erreurs défensives du côté des locaux qui voient l’adversaire s’envoler (43-51, 30′).
La JDA devra en plus déplorer la  sortie  sur blessure au dos a 5 min de la fin de son capitaine Guillaume Legendre mais la victoire semblait déjà acquise aux joueurs de la banlieue parisienne plus physiques et volontaires que les Dijonnais en fin de match. Une  fois de plus Dijon  perd par  manque d expérience et de complicité en attaque et surtout à cause de ses largesses défensives. le bilan est bien maigre après 8 rencontres (1 seule victoire pour 7 défaites).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.