23 septembre 2020

Le DFCO contraint au nul par le Red Star (0-0)

En panne d’inspiration face à une séduisante équipe du Red Star, les Dijonnais n’ont pu mieux faire qu’un match nul plutôt terne (0-0) et perdent leur fauteuil de leader au profit de l’ASNL.

Crédit: Nicolas Goisque
Amalfitano a été un des éléments les plus entreprenants côté dijonnais. Crédit: Nicolas Goisque

 

Être en tête de la Ligue 2 aurait ajouté un certain charme aux fêtes de fin d’année chez les Dijonnais. Le Red Star en a voulu autrement. Conscients des enjeux pour le dernier match de 2015, les Rouges avaient pourtant attaqué la rencontre de manière sérieuse, en faisant vivre le ballon dans la moitié de terrain adverse.

Seulement, l’adversaire francilien attendait visiblement beaucoup de cette confrontation, puisqu’il est resté très bien en place et s’est permis quelques séquences de jeu fluides. La meilleure équipe du championnat à l’extérieur (une seule défaite, le 21 août à Laval) n’a pas refusé le jeu et a fortement contrarié les plans dijonnais.

Portés par un bon Sliti, les protégés de Rui Almeida auraient même pu venir taquiner un peu plus Baptiste Reynet sans plusieurs très bonnes interventions de la charnière VarraultJullien, irréprochable ce soir. Un adjectif qui ne collait d’ailleurs définitivement pas au secteur offensif, peu aidé par un Mamadou Thiam (titularisé en l’absence de Loïs Diony) bien trop discret. Les milieux ont certes tenté de contourner le bloc adverse, Amalfitano n’ayant pas ménagé ses efforts – comme à son habitude – et ayant lancé quelques incartades grâce à sa capacité de percussion.

Une seule occasion franche, en fin de partie

Mais les réelles opportunités ont été maigres pour la meilleure attaque du circuit : hormis ce but de Varrault refusé pour une raison obscure en première période, la seule occasion nette des joueurs côte-d’oriens fut cette tête de Tavares sur un corner de Sammaritano, qui mourrait à côté du poteau malgré le tacle du jeune entrant Nathan Bizet.

Dijon cède sa place de leader à Nancy mais reste à distance raisonnable de ses poursuivants, en attendant le match de Metz ce samedi

L’attaquant de 18 ans, habituellement titulaire avec les U19 et auteur de six apparitions avec la CFA2, aurait sûrement souhaité fêter sa première soirée de Ligue 2 par une victoire. Cela lui aurait fait un joli souvenir à raconter aux repas de famille qui approchent. Avec ce point pris, il pourra toujours dire que Dijon reste bien au chaud à la deuxième place, avec 6 longueurs sur le nouveau troisième Clermont (en attendant le match de Metz, samedi à Tours). Peut-être sait-il, aussi, qu’être champion à la mi-saison reste anecdotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.