20 septembre 2020

Basket fauteuil : l’occasion ou jamais pour la JDA !

En déplacement à Bordeaux pour y affronter les jeunes du Centre Fédéral (samedi à 17h), la JDA a une réelle occasion de regoûter à la victoire. Les Dijonnais s’offriraient un joli cadeau de Noël avant leur longue trêve de fin d’année.

 

En ces temps délicats, la JDA se console comme elle peu. Même dans la défaite, elle positive, cherchant ça et là des motifs d’encouragement (car il y en a). Le déplacement au CREPS de Bordeaux-Talence pour y défier le dernier de Nationale B est sans aucun doute un catalyseur : sur un match, il faudra conserver le positif de cette première partie de saison et essayer de se débarrasser des vieux démons. Dijon le sait, c’est l’occasion ou jamais.

Son dernier match contre Gennevilliers (51-66) avait laissé entrevoir une certaine évolution, les Dijonnais remisant au placard leurs désormais traditionnelles mauvaises entames. A la pause, ils n’étaient d’ailleurs menés que de cinq points (31-36). Cela n’a pas empêché la défaite, mais l’avant-dernier du championnat apprend lentement de ses erreurs.

Raviver la flamme, éteindre la lanterne rouge

La jeune équipe du Centre Fédéral est à la portée de Dijon. Mais il faudra impérativement la prendre au sérieux – Photo : france-handibasket.fr

Le Centre Fédéral se pose en victime idéale pour se rassurer avant les fêtes. En pleine phase de construction, l’équipe du Pôle France Jeunes Handisport fait ses gammes depuis septembre 2011, date de création de cette section du CREPS unique en Europe. Avec sept défaites en autant de rencontres, les résultats purement comptables ne sont pas encore là mais les progrès sont réels.

Lancé par la Fédération Française Handisport avec l’appui du Ministère des Sports, le projet de former de jeunes sportifs suit son cours. Les entraînements quotidiens, à raison de 10 à 12h par semaine, de l’équipe encadrée par Stéphane Binot sont autant de clés pour souder un collectif en apprentissage. S’il fait figure d’adversaire abordable, Dijon devra toutefois s’en méfier. Fin novembre, le CFHB avait par exemple sérieusement contrarié Lille et s’était incliné sur le fil (47-51).

De toute façon, les protégés de Willem Laure n’arriveront pas la fleur au fusil : la motivation est plus que jamais présente pour ce dernier match de l’année 2015. Exempte pour la reprise, le 9 janvier, la JDA aura alors le temps de reprendre des forces jusqu’au 16 janvier et un déplacement très important à Saint-Ouen (9eme). Espérons que cette longue trêve lui fasse du bien. Et que la victoire aussi.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.