20 août 2019

Cruelle défaite pour la JDA

Championnat de France de ProA, 15 ème journée : la JDA se déplaçait chez une des équipes en forme, Le Mans qui restait notamment sur deux grosses victoires sur leur parquet d’Antarès face à Villeurbanne et Strasbourg. Mais la JDA avait des arguments à faire valoir, en atteste ses 5 victoires obtenues sur les 6 derniers matchs. Pourtant dans le coup à 10 minutes du terme (43-43), Dijon a craqué dans le dernier quart, la faute notamment à une faible adresse et un arbitrage assez partial (29 lancers francs pour le Mans contre 8 pour la JDA).

 

Round d’observation

 

Le MSB entame bien cette rencontre porté par son fort meneur américain Tywain McKee auteur de 4 points en 2 minutes. Les deux équipes se rendent coup pour coup, et le score est des plus serré après un panier de Jacques Alingue (14-12, 8e). McKee et Mouphtaou Yarou sont en grande forme, malgré cela la JDA reste dans le match grâce à son collectif (19-17, 10e).

 

(crédit : Nicolas Goisque)
Jacques Alingue n’a pas été autant en réussite que contre Monaco (crédit : Nicolas Goisque)

Deux équipes au coude à coude

Dijon place un coup d’accélérateur d’entrée de second quart-temps avec un 5-0 en faveur des Bourguignons (19-22, 11e). Kevin Dinal fait du bien avec 5 points en 5 minutes, en sortie de banc. Le banc manceau mène la réaction des locaux, qui repassent même devant sur un panier intérieur de Robert Dozier (27-25, 16e). La JDA fait mieux que résister dans cette rencontre, mais commet trop de fautes ce qui oblige Laurent Legname à changer très régulièrement ses 5 hommes sur le terrain. Ceci n’empêche pas les Dijonnais de rentrer aux vestiaires en tête, au prix d’un second quart-temps rondement mené (31-32, 20e).

 

Panne d’adresse

Au retour des vestiaires, le match se crispe : déjà peu en réussite, les deux équipes manquent à peu près chaque tir tenté. Dans ce contexte tendu, C.J Williams parvient à placer une banderille à 3 points (31-35, 23e). Dominés au rebond les Dijonnais se montrent pourtant solides en défense, et il faut attendre près de 5 minutes pour voir Le Mans marquer des points (aux lancers-francs !) sur ce quart-temps (33-35, 25e). Le match est de plus en plus âpre et haché, et l’adresse de Williams derrière la ligne des 6m75 fait du bien aux visiteurs (35-40, 27e). Marc Judith prend une faute technique après avoir réclamé une faute – le trio arbitral sanctionne beaucoup la JDA – et Le Mans revient vite (39-40, 29e). A 10 minutes de la fin de cette rencontre, bien habile est celui qui peut prédire le vainqueur (43-43, 30e).

 

Avec 15 points marqués, C.J Williams a été le meilleur Dijonnais cette après-midi (crédit : Nicolas Goisque)
Avec 15 points marqués, C.J Williams a été le meilleur Dijonnais cette après-midi (crédit : Nicolas Goisque)

Les fautes coûtent cher à la JDA

Le Mans se met en mode rouleau compresseur dans ce dernier quart-temps : Dijon encaisse un sévère 9-2 qui oblige Legname à prendre le temps-mort (54-47, 35e). On a le sentiment que, seule l’équipe de la JDA est sanctionnée sur ce match, avec un nombre de fautes anormalement haut. Yarou fait un chantier dans la raquette Dijonnaise (58-51, 37e). A 36 secondes du terme la JDA n’est plus très loin (60-57, 39e) suite aux efforts de Alingue et Williams. Mais le shoot de David Holston (1/7 à 3 points sur ce match…) n’est pas rentré. Les Manceaux sortent ainsi vainqueurs de cette bataille après 2 nouveaux lancers de McKee (62-57, 40e).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.