28 septembre 2020

DHC-Rouen : Un grand match des Ducs !

Ce mercredi soir les Ducs, pour leur dernier match de l’année, recevaient les Dragons rouennais. Les hockeyeurs dijonnais étaient dos au mur après un début de phase retour catastrophique et le déplacement de la meilleure attaque du championnat à Trimolet n’arrivait pas au meilleur moment. Et pourtant, les hommes de Jonathan Paredes ont réalisé l’exploit face à Rouen en s’imposant 6-4 au terme d’un très beau match.

 

 

Les Ducs ont réalisé un match de grande qualité, tant offensivement que défensivement © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
Les Ducs ont réalisé un match de grande qualité, tant offensivement que défensivement © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

Un premier de tiers de feu

D’entrée de jeu du rythme est mis dans la rencontre par les deux équipes. Le DHC ne se laisse pas dominer, et trouve même plusieurs fois la possibilité de tester Sabourin. 6’40, Michal Jeslinek lance en break Marek Maslonka. Ce-dernier profitant d’un trou dans la défense rouennaise réussit parfaitement son duel face à Sabourin.(1-0) Les Ducs, enflammés par ce but, n’en restent pas là. Une poignée de secondes après l’ouverture du score, McMillin est bien servi dans le slot par Briand et fait le break.(2-0 ; 7’32) Trimolet exulte ! Pendant ce match, les Archi’Ducs ont connu un ascenseur émotionnel. Pas le temps de savourer que la peur revient quelques secondes après. 8’12 Lamperier réduit la marque, 8’51 Sasha Treille égalise : Rouen recolle Dijon au score en 40 secondes. Quand on connaît la capacité des Ducs cette année à craquer, il y avait de quoi s’inquiéter. Mais les Dijonnais ne sombreront pas ce soir ! La pression continue d’être mise à chaque opportunité, la défense tient, l’attaque est en forme, et la discipline est au rendez-vous. Mieux. Les locaux provoquent des sanctions. 10’01, Fabien Colotti sort côté visiteur, et laisse Dijon à 5 contre 4. Souvent inefficaces en power play, les hommes de Paredes continuent de surprendre. Première supériorité, Maslonka signe un doublé sur un service de Wallèn ! (3-2 ; 11’50) Rouen réagit, et multiplie les tentatives d’égalisation, mais Pintaric réalise de nouveau un grand match. Le cerbère local gagne son duel face à Guénette, puis s’interpose devant Thinel et Guillemain avec des arrêts de grande classe. 15’47, Kuuluvainen et l’ex-dijonnais Dame-Malka partent en même temps en prison. Le 4 contre 4 à suivre est bien négocié, les Dijonnais bien installés en zone offensive font circuler le puck rapidement jusqu’à ce que Quentin Mahier déclenche un tir de la bleue ne laissant aucune chance à Sabourin : le DHC a de nouveau deux buts d’avance au moment de rentrer au vestiaire ! (4-2 ; 17’37)

 

Gutierrez a aggravé la marque dès la sortie de vestiaire du deuxième tiers © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
Gutierrez a aggravé la marque dès la sortie de vestiaire du deuxième tiers © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

Pas de come-back pour les Dragons

La peur du retour des Dragons est, malgré l’avance de deux buts, dans toutes les têtes. La sortie de vestiaire va donc être très importante pour les Ducs. Dans un premiers temps, après 18 secondes de jeu Thomas Roussel sort pour Cinglage. Pintaric, bien accompagné par une défense qui montre son plus beau visage ne laissent pas Rouen espérer. Décidemment surprenant ce soir, le DHC  va faire bondir ses supporters. 22’56, Yannick Riendeau envoie le palet à Romain Gutierrez qui aggrave la marque ! (5-2) Pas de moments de flottements, le travail de pressing est effectué magnifiquement bien par les Bourguignons qui ne lâchent rien. 30’25 Nicolas Arrossamena réduit la marque (5-3) et relance Rouen. Pas pour longtemps cependant. 31’30, William Wallèn s’échappe et obtient un tir de pénalité. Ce-dernier gagne son duel face à Sabourin, et redonne trois buts d’avance à ses coéquipiers. Rien ne semble pouvoir arrêter les Dijonnais. (6-3)

 

Le match s'est terminé avec quelques tensions entre les joueurs © Guillaume Meurisse
Le match s’est terminé avec quelques tensions entre les joueurs © Guillaume Meurisse

Dijon tient !

Le troisième tiers commence par deux prisons coup sur coup pour Riendeau puis Kolba. (0’16 et 0’36) Les Dragons ont un 5 contre 3 en or leur permettant de revenir dans le match. Mais c’était sans compter sur la hargne dijonnaise ! La défense se bat et tient, même à 3 ! Pintaric est bien présent sur les quelques tirs qui arrivent à être pris. Les esprits commencent à s’échauffer, et les prisons à s’accumuler des deux côtés. A dix minutes de la fin du match le défenseur rouennais Florian Chakiachvili sort sur civière, ce qui n’arrange pas les choses. Le but du nouveau joueur du RHE Joël Perrault ne changera pas l’issue de la rencontre (6-4 ; 54’40). Arrossamena prendra une méconduite 2+10, Vincent Melin sera exclu, mais le score en reste à 6-4. Les Ducs battent pour la première fois depuis leur arrivée dans l’élite (2002) Rouen à Trimolet. Et cette victoire fait un bien fou, tant pour le moral que pour les points.

 

Le DHC n’est donc plus lanterne rouge grâce à cette victoire (10 points), et passe devant le HCMAG (9 points) au classement. L’année 2015 est terminée en beauté et il n’y a plus qu’à espérer que ce match soit la rampe de lancement d’une deuxième partie de saison bien meilleure que la première !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.