4 octobre 2023

Le Stade dijonnais déroule face à Tavaux

Le Stade Dijonnais avait superbement clos 2015 par une victoire de prestige sur le leader Montluçon. Il a tout aussi bien commencé 2016 en écrasant dimanche à Bourillot la lanterne rouge Tavaux (43-0). Auteur de 7 essais, dont 5 en seconde période, les stadistes ont réussit leur objectif de prendre les 5 points en envoyant du jeu. Et si tout n’a pas été parfait comme d’habitude, il ne faut surtout pas faire la fine bouche devant ce bon départ de phase retour.

 

Album photo du match ICI

 

Jaime Nava a inscrit le 5 ème essai dijonnais © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
Jaime Nava a inscrit le 5 ème essai dijonnais © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Dijon s’impose d’entrée

Le Stade n’attendra que 5 minutes en 2016 pour inscrire son premier essai, oeuvre comme un symbole du capitaine Arvouet. moins de 10 minutes plus tard Gardes mettait fin à tout suspense, pour autant qu’il y en ait eu avec un deuxième essai local. 50% pour Rabago au jeu des transformations et voilà Dijon bien intallée dans sa partie (12-0). Alors qu’on se mets à craindre un score record pour les visiteurs, les hommes de Laurent Bonventre se font plus approximatifs et maladroits dans leur rugby, ce qui permet aux visiteurs de ne pas sombrer, mais en aucun cas de se montrer dangereux. A la pause le score reste “petit” (12-0, 40′)

 

Jean Paul inscrit le 6ème essai pour Dijon  Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
Jean Paul inscrit le 6ème essai pour Dijon Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Rouleau compresseur

Sans doute remis sur les rails à la pause par Laurent Bonventre et le staf, les Dijonnais attaquent la seconde période tambour battant. Le pack dijonnais enfonce Tavaux sur 25 mètres et Arvouet encore lui s’écroule ballon en main dans l’embut soutenu par tous ses copains. Mieux dans la foulée Gardes signait lui aussi un doublé après avoir faussé compagnie à la pauvre défense jurassienne; de nouveau 50% pour Rabago et 24 -0 pour Dijon. Cette fois Dijon ne se relâche pas et récite son jeu face à de courageux mais dépassés Tavelois. Nava, Paul et Fourot viendront ainsi donner au succès dijonnais l’ampleur que reflète la différence de niveau entre les deux formations présentes sur la pelouse ce dimanche. Avec 2 nouvelles transformations de Rabago sur ces trois essais, Dijon s’imposait tranquillement. Prochain rendez-vous à Beauvais où il faudra enchaîner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.