16 août 2022

Gap-DHC : Une défaite en trompe l’oeil avant Lyon

Les Dijonnais se sont inclinés 6-4 mardi soir à l’Alp Arena lors de la 21ème journée de Ligue Magnus. Cette défaite face à Gap est sans conséquences pour les Dijonnais. Les Ducs n’ont pas à rougir de leur défaite vu leur prestation face au champion en titre. Encore un match qui prouve la bonne forme des Ducs en ce moment.

 

Les Ducs ont de nouveau prouvé qu'ils avaient le niveau pour rester en Magnus en faisant jeu égal face aux Rapaces © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
Les Ducs ont de nouveau prouvé qu’ils avaient le niveau pour rester en Magnus en faisant jeu égal face aux Rapaces © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

Dijon commence fort mais Gap répond

 

Dijon rentre tout de suite dans son match, et prend même les devants dans le jeu. On note la présence dans les cages pour l’occasion de Pierre Pawelek. Paredes voulant offrir une expérience importante au jeune gardien de 18 ans qui jouera dimanche les 1/4 de finales U22 élite. Les Gapençais sont étouffés et ont du mal à trouver les ouvertures pour riposter. Briand au terme d’une grosse accélération trompe le gardien Gapençais et trouve la lucarne. (0-1 ; 3’06).

Il faudra attendre 5 minutes avant que Gap n’arrive à s’installer en zone offensive et à prendre ses premiers tirs. Dans la cage bourguignonne Pawelek assure. Mais à la sixième minute le portier dijonnais est battu par Carter assisté par Richter. (1-1 ; 7’15)

Gap veut prendre le match à son compte et profite d’un power-play suite à la sortie de Kolba pour Retenir. Anthony Rech prend le tir à la huitième minute, le puck ricoche sur une crosse dijonnaise, Pawelek ne peut rien faire (2-1 ; 9′). Les Ducs, dans leur match et disciplinés, se font punir sur leur seule infériorité numérique du tiers. Pas de quoi abattre la fougue dijonnaise pour autant. 11’23, Mosher laisse un rebond sur un tir repris par Vincent Melin, la cage gapençaise bouge mais la rondelle ne rentre pas.  Quelques minutes plus tard, ça chauffe de l’autre côté de la glace : 15’00, Kevin Dacosta lâche un énorme shoot mais trouve le poteau. Les équipes se rendent chaque coup. Mais la plus grosse action du tiers est à mettre à l’actif des Dijonnais. 17’00, Dijon rate l’occasion d’égaliser : Mosher laisse une nouvelle fois un rebond devant le but sur un tir de McMillin, mais dans la précipitation le cadre n’est pas trouvé alors que la cage était vide ! Une minute plus tard, gros slap de Crinon, Pawelek effectue un superbe arrêt, et c’est au tour de Carter de rater la cage vide. Le match peut basculer à tout moment, et il va basculer à 30 secondes de la fin du tiers. Langlais enclenche un une-deux avec Carter, ce-dernier délivre un caviar devant la cage pour son collègue qui n’a plus qu’à pousser le palet entre les jambes de Pawelek. Les Rapaces sont réveillés et mènent 3 – 1 à la pause.

 

 

La hargne dijonnaise a gêné le champion de France en titre ©Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
La hargne dijonnaise a gêné le champion de France en titre ©Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

Les Ducs tentent de revenir

 

Le deuxième tiers commence dans la lignée du premier. Le jeu va de gauche à droite, personne ne prend réellement l’avantage sur l’autre. Gap ne laisse pas beaucoup d’espaces mais quelques shoots arrivent à être pris quand même de la part des Ducs. 29’27, Kolba trouve Maslonka, ce-dernier réduit la marque d’un gros slap qui passe juste au-dessus de la botte de Mosher. Dijon revient à 3-2! Les attaques prennent le pas sur les défenses, et les contre-attaques fusent de partout. Les Dijonnais font jeu égal, malheureusement à 37’57 Quessandier écope de la seule sanction dijonnaise du tiers suite à un accrochage.

Le jeu de puissance des Rapaces est impitoyable : le duo Carter – Dacosta fait mal, le premier installe le jeu et donne au deuxième qui après un tour de la cage marque d’un tir frôlant le poteau (4-2; 39’26). Sur le but la cage a bougé, les Dijonnais contestent mais l’arbitre valide. Sort cruel pour les bourguignons qui se font punir à chaque prison. Dans la cage le jeune portier Pawelek fait ce qu’il peut et le fait bien. 4 – 2 à la fin d’un tiers équilibré aux nombreuses occasions. Les bourguignons n’ont plus qu’à tout tenter dans le dernier tiers pour essayer de l’emporter.

 

Jonathan Paredes semble enfin avoir trouvé ses blocs, et le collectif dijonnais commence à bien fonctionner ©Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
Jonathan Paredes semble enfin avoir trouvé ses blocs, et le collectif dijonnais commence à bien fonctionner ©Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

Gap essaye de tuer le match

 

Une minute après la reprise Dijon obtient un power-play. Malgré cela les dijonnais n’arrivent pas à s’installer et laissent passer l’opportunité. Gap arrive même à se créer des occasions à 4 contre 5. De nouveau  à 5 contre 5, Gap prend une nouvelle pénalité. Cette fois-ci les Ducs vont réussir à développer leur jeu et prendre des tirs dangereux. Kolba servi par Wallen déclenche un énorme slap depuis la ligne bleue. Mosher est battu. Dijon réduit le score à 4-3 (44’11).

Les Dijonnais sont toujours dans la course et tentent tant bien que mal de revenir à égalité. Mais une nouvelle fois Dijon est pénalisé. Kevorkian part en prison pour un accrochage. Il faut à peine 2 secondes pour que le power play des Rapaces frappent encore. Kara assisté de Bernier et Rech inscrit le cinquième but gapençais. La pression monte pour les deux équipes, l’ambiance est électrique. Les Ducs jouent haut pour tenter de réduire le score, et parviennent à être dangereux. Maslonka prend 2 min lui aussi pour accrochage à 49’22. 50’15, contre attaque dijonnaise en infériorité, mais Mosher fait un arrêt spectaculaire ! Doherty (50’36) et Crinon (52’59) rejoignent aussi le banc des prisonniers, mais le jeu de puissance visiteur a du mal à s’installer. Le DHC parvient tout de même à trouver la faille à cinq minutes de la fin grâce à un but de Kevorkian. Mais l’espoir est vite balayé par Da Costa qui fonce vers la cage bourguignonne et tue les espoirs dijonnais à 56’55. Dijon n’arrivera pas à retrouver le fond des filets laissant le score à 6-4 pour Gap.

 

Une nouvelle défaite, mais un contenu plus que correct pour les Ducs. Cette défaite face au champion de France en titre reste anecdotique. Les rapaces eux, reprennent la tête du championnat puisque Epinal s’est incliné face à Brest. Maintenant, pour le DHC, la tête est au match de jeudi soir face à Lyon, d’une importance capitale.

 

Il faut s'attendre à un vrai combat entre les Ducs et les Lions ce soir © Laurent Lardière/ Hockey Hebdo
Il faut s’attendre à un vrai combat entre les Ducs et les Lions ce soir © Laurent Lardière/ Hockey Hebdo

Un bilan positif avant un match crucial pour les Ducs

 

Dijon auteur d’un gros match mardi soir doit maintenant tout faire pour gagner face à Lyon. Face aux Rapaces les Bourguignons ont su proposer de belles choses, en jouant avec beaucoup de discipline et d’efficacité. Ce soir les Ducs affrontent les Lions pour la huitième journée retardée suite aux attentats de novembre. Si Dijon veut espérer se maintenir, c’est une victoire que les Ducs devront obtenir à Trimolet. L’équipe du DHC montre depuis le début de la nouvelle année un visage satisfaisant, mais les victoires face à Rouen ou face à Amiens ne servent à rien sur le plan comptable. C’est face aux équipes de la poule de maintien que les Ducs doivent s’imposer.

L’envie qu’ils ont montrée face à Epinal et Gap devra donc se retrouver ce soir pour cette fois-ci l’emporter. On le rappelle, Dijon est la dernière équipe de la poule de maintien. Chamonix compte 16 points, Bordeaux et Lyon 13, et Briançon et Morzine 11, alors que les Ducs n’ont que 2 petits points. Les 10 jours à venir sont peut être les 10 jours les plus importants du club. Recevant Lyon ce jeudi soir et Briançon samedi soir, allant à Bordeaux mardi soir, et recevant Morzine le dimanche suivant, c’est sur ces rencontres que va se jouer le destin en Magnus du DHC.

Pour ce qui est de Lyon, la dernière victoire remonte  à 9 jours, et c’était … face au DHC. Vainqueur 4-3, les Ducs avaient raté l’occasion de s’imposer sur la terre des Lions lors d’un match “à 6 points”. C’est donc l’heure de la revanche ! Il sera difficile de battre les Lions mais Dijon dispose des ressources nécessaires pour s’imposer. Face à la pire attaque du championnat, les hommes de Jonathan Paredes ont largement de quoi s’imposer, mais ils devront garder la hargne et la rigueur dont ils ont fait preuve lors des deux derniers matchs. Les joueurs devront être disciplinés et ne pas céder à la pression que représente ce match. L’enjeu est tel que sûrement la différence ser fera surement mentalement. Lyon reste sur deux défaites. Le DHC doit leur en infliger une troisième ce soir !

 

Coup d’envoi ce soir 20h à Trimolet !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.