2 mars 2021

DHC : la réaction d'Aram Kevorkian après DHC HMAG

Réaction d’Aram Kevorkian, joueur du DHC, après la défaite 3-4 en prolongation face au HCMAG. au micro de DIJON-SPORTnews et de K6 FM
 
 
DSN/K6 FM : Je voudrais tout d’abord te poser une question toute simple, match très serré évidemment, match de bas de classement. Match de la mort ?

© Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
© Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Aram Kevorkian : À partir de maintenant les équipes qu’on va rencontrer pendant la phase de play-downs, c’est déjà les play-downs, ça a déjà commencé, les points sont hyper importants. On les prend ou on les perd dès maintenant. Le match de Chamonix samedi prochain sera la même chose, des points à prendre, surtout pas à perdre. Donc je pense que la fin de la saison va se passer à mon avis comme ça, comme des matchs de play-offs, sauf que là c’est pour pas descendre, donc c’est le même principe ouais, très serré.
 
Il aura fallu quand même une prolongation pour vous départager, c’est quoi qui a fait la différence ?
J’ai envie de dire qu’ils sont assez opportunistes, leur jeu de puissance tourne assez bien et dans le match ça a bien marché, nous aussi ce soir on a été bon en jeu de puissance. Sur la prolongation ils ont eu un avantage numérique, ça aide pas de jouer à 3 contre 4 sur toute la glace. Ils ont été plus opportunistes que nous, on s’est créé des bonnes occasions mais voilà, les petites erreurs se payent cash.
 
© Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
© Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Tu dis  que les play-downs  ont  quasiment commencé. Toi t’es là depuis un petit bout de temps, comment abordes-tu cette phase ?
C’est un peu particulier cette saison, on sait qu’on est en play-downs depuis quelques temps. Il y a des matchs malheureusement avec cette formule, qui est pas très bien faite à mon avis, qui nous servait à rien, à savoir les équipes du haut de tableau qui étaient déjà qualifiés pour les play-offs, puisque y avait pas de points à prendre à part de la confiance et du jeu. Mais c’est jamais évident dans une saison comme celle-ci de prendre du plaisir à chaque match, donc y a des matchs qui étaient difficiles à aborder. Là les matchs comptent tous, y a quand même un gros objectif à la fin, c’est pas jouer pour être le mieux classé des moins bien, là c’est jouer pour se sauver. Donc je pense que c’est le leitmotiv que chaque gars a en tête, c’est jouer pour se sauver. C’est assez intéressant aussi, la motivation n’est pas la même mais y a une réelle motivation à aller chercher.
 
On a vu votre entraîneur énervé notamment après le corps arbitral, vous vous estimez lésés vous aussi ?
On a pas notre mot à dire là-dessus. Je pense que la frustration elle est normale parce que il est difficile en ce moment d’aller chercher des points même quand on le mérite. Y a des fautes qui sont commises parfois par les arbitres aussi, maintenant ça fait partie du jeu c’est pas notre problème, ça nous regarde pas.
 
Il y a un contexte particulier aussi avec de plus en plus de gens qui réclament une patinoire, on y pense aussi à ça quand on est joueur sur la patinoire et qu’en plus on doit se battre pour le maintien ?
On y pense peut être quand on est vieux et qu’on approche de la retraite, maintenant c’est une polémique dans laquelle j’ai pas envie de rentrer non plus.
© Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
© Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Si le maire a décidé que le DFCO méritait tout l’argent du sport dijonnais pour évoluer dans une ligue secondaire, ainsi-soit-il.
 
Mais vous vous sentez soutenu du coup ou au contraire complètement laissés tomber ?
Je connais pas vraiment la situation. Je sais que l’année dernière on nous a pas aidé, loin de là, et qu’ils nous ont mis dans une galère assez importante, maintenant est que c’était volontaire ou pas ? Moi je suis là pour jouer, si jamais ils ont leur conscience tranquille tant mieux pour eux.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.