18 août 2019

Stade Dijonnais-Le Creusot (17-0) : Une victoire d’hommes

A l’occasion de derby contre Le Creusot, le Stade Dijonnais s’est imposé avec les tripes. Une victoire acquise au terme d’un match âpre et tendu joué dans des conditions climatiques difficiles.

 

Crédit: Nicolas GOISQUE
Crédit: Nicolas GOISQUE

Sur un terrain catastrophique et des conditions climatiques difficiles, les spectateurs ont assisté à un match de rugby à l’ancienne avec beaucoup d’envie et d’engagement. Peut-être trop par moment. Dès le coup d’envoi de la partie, les Creusotins mettent beaucoup de pression physique et tentent de bouger la formation dijonnaise. Un jeu basé sur le physique qui semble inéluctable au vu des conditions de jeu avec des appuis très compliqués, un terrain très gras et un ballon glissant. Peu avant la fin d’un premier quart d’heure haché et très engagé, les deux équipes dégoupillent à la suite d’une petite échauffourée et une bagarre générale éclate. Une triste scène ou pendant une grosse minute, des coups de poing pleuvent et sont échangés entre les joueurs des deux deux équipes. Conséquence de tout cela : Peyrat pour Dijon et Dubois pour Le Creusot sont expulsés, alors que Nava de Olano est sorti sur blessure au visage. Et maintenant, recentrons les débats sur le jeu. Après cette minute noire, Dijon repart de l’avant et semble être enfin rentré dans son match. Le Stade se montre plus sérieux et plus appliqué dans l’utilisation du ballon notamment en essayant d’aller chercher la largeur et en occupant bien le terrain adverse par un très bon jeu au pied. Une meilleure occupation du terrain qui paye rapidement.

Jacquet a inscrit le premier essai dijonnais. Crédit: Nicolas GOISQUE
Jacquet a inscrit le premier essai dijonnais. Crédit: Nicolas GOISQUE

Une défense solide

Dans un temps fort, la mêlée dijonnaise pousse aux abords de la ligne d’en-but. Au lieu de ressortir le ballon, Jacquet décide d’y aller seul et va aplatir grâce à sa vivacité. Derrière Rabago transforme après avoir manqué une première pénalité en début de match (7-0, 25e). Malgré la maîtrise des Bourguignons dans le jeu, Le Creusot continue d’insister avec ce jeu rugueux. Même en seconde période, les impacts restent puissants. Mais au fil des minutes, une usure physique va se faire sentir chez les visiteurs. A l’inverse, les coéquipiers de Baptiste Arvouet sont visiblement mieux physiquement . Une “fraîcheur”dont vont profiter les Bourguignons. Après avoir passé une pénalité, Rabago va donner une avance définitive à son équipe. Sur un petit coup de pied au ras du sol, le demi d’ouverture prend la défense adverse de vitesse et inscrit le second essai du Stade. Un essai qu’il transforme lui même (17-0, 54e). Supérieur, Dijon gère son avance et s’appuie sur sa défense solide pour conserver son succès. Avec la défaite de Gennevilliers à Beaune, le Stade Dijonnais reprend sa deuxième place avant d’affronter…. Gennevilliers la semaine prochaine. Un match qui s’annonce décisif pour la suite de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.