9 mars 2021

Le DFCO de nouveau leader

Une victoire des Dijonnais à domicile contre Valenciennes (1-0) couplée à un faux-pas du désormais ex-leader nancéien (0-0 à Niort) leur a permis de reprendre la première place. Une combinaison bien inspirée sur coup franc conclue par Varrault a suffi au bonheur du DFCO qui compte maintenant huit longueurs d’avance sur le quatrième (Red Star) au lendemain de cette 24ème journée de Ligue 2.

 

Comme vendredi dernier à Créteil (0-1), Dijon n’a pas franchement été impérial, comme vendredi dernier les trois points auraient pu lui échapper. Mais, comme vendredi dernier, il est parvenu à assurer l’essentiel en s’imposant par la plus petite des marges. Certains pourraient y voir un signe de solidité qui rimerait avec “montée”. Même si c’est encore un peu tôt pour oser le dire (l’écrire ?) clairement.

Toujours est-il que les Bourguignons peuvent se targuer d’avoir un bon matelas d’avance sur la quatrième place. Alors que le cap de la mi-saison est passé, ils ont d’ailleurs repris la tête du championnat.

 

Paul Charruau dans ses œuvres. Le gardien valenciennois s'est fait quelques frayeurs mardi soir. ©Nicolas GOISQUE
Paul Charruau dans ses œuvres. Le gardien valenciennois s’est fait quelques frayeurs mardi soir. ©Nicolas GOISQUE

Un début de match convaincant

Face à une équipe valenciennoise qui a d’entrée de jeu proposée un bloc assez bas et compact, le DFCO a entamé la rencontre de la meilleure des manières. Monopolisant le cuir, les Dijonnais se sont d’ailleurs procurés deux franches occasions avant d’ouvrir le score.

Il a d’abord manqué quelques centimètres à Julio Tavares pour reprendre de la tête un centre presque parfait de Diony (16′). Puis, le même Diony a ensuite décoché une belle frappe en pivot dans la surface adverse, captée par un Charruau pas franchement à son avantage ce mardi soir (34′).

A peine le temps de ressasser cette opportunité manquée que les Dijonnais trouvaient l’ouverture à la suite d’une belle combinaison. sur coup franc. Sammaritano a d’abord déposé le ballon pour Jullien au second poteau, qui a astucieusement remisé en retrait pour Marié, lequel a dévié du crâne pour Varrault. A bout portant le défenseur n’a eu aucun mal à fusiller Charruau (37′).

 

Le vétéran Cédric Varrault fêté par ses coéquipiers. ©Nicolas GOISQUE
Le vétéran Cédric Varrault fêté par ses coéquipiers. ©Nicolas GOISQUE

Pressing nordiste, fébrilité bourguignonne et main baladeuse

Dès le retour des vestiaires, les Valenciennois mettent en place un pressing haut sur l’équipe de Dall’Oglio qui peine à ressortir le ballon. Si les visiteurs manquent clairement de qualité technique pour déclencher de réelles actions dangereuses sur le but de Reynet, le public de Gaston Gérard ne reste pas moins inquiet quant à l’incapacité de ses protégés à faire le break.

Les deux formations ronronnent pendant une bonne demi-heure avant d’accélérer tour à tour en fin de match. A dix minutes du terme, Jullien pense d’abord donner la victoire aux siens en reprenant un nouveau coup franc de Sammaritano (81′) mais sa tête passe juste au-dessus du but adverse.

VA jette alors toutes ses forces dans la bataille et se procure trois énormes occasions. A la suite d’une situation de surnombre, Nuno Da Costa préfère servir Diarra sur sa gauche, au lieu de tenter sa chance face à Reynet. Excentré, l’ancien Lorientais voit sa tentative repoussée par le gardien dijonnais (83′).

Désigné homme du match, Baptiste Reynet réalise deux nouvelles interventions face à Slidja (90′) puis Kaboré (90+1′). Dans le même temps, les Valenciennois réclament une main dans la surface, qui semblait évidente, à la suite d’un corner. L’arbitre ne bronchera pas. Face à de vaillants nordistes, le DFCO, à défaut d’avoir été impérial, aura au moins assuré l’essentiel.

2 thoughts on “Le DFCO de nouveau leader

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.