1 mars 2021

Grenoble – DHC : Défaite logique

Ce mardi les Ducs se rendaient à Pôle Sud pour le compte de l’avant dernière journée du championnat. Derniers et condamnés à jouer les play-downs depuis un moment, les Dijoonnais jouaient donc un match sans aucun enjeu pour eux, hormis celui de faire du jeu et de préparer la rencontre capitale à Trimolet samedi, face à Chamonix. L’effectif grenoblois, touché par les blessures, avait lui  pour objectif de gagner pour peut-être éviter Rouen dès le début des play-offs. Au final les deux équipes ont proposé un spectacle moyen, et les Ducs s’inclinent 3-1 après être restés à portée de leur adversaire pendant presque tout le match.

 

 

Les Ducs n'ont pas forcés dans ce match face aux Brûleurs de Loups © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
Les Ducs n’ont pas forcés dans ce match face aux Brûleurs de Loups © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

Dijon paye son indiscipline

Le début du premier  tiers est brouillon, pas d’occasions franches, Grenoble domine sans être dangereux. Peu de rythme. Le jeu se débloque sur la première prison dijonnaise. 10’21, après avoir fait tourner le palet pendant un moment, Harty au sol arrive à transmettre le puck à Chouinard qui tire dans la cage ouverte (1-0). Derrière, la défense des Ducs est en place sans être exceptionnelle, Pintaric est dans son match, et l’attaque des Brûleurs de Loups n’est pas dans un grand soir. Les équipes rentrent au vestiaire sur ce score.

 

Riendeau seul éclair dijonnais

Les formations remontent sur la glace avec de meilleures intentions. Un jeu plus rapide, plus d’occasions, comme cette échappée de Gutierrez qui butera sur Horak. En face, de plus en plus de danger. Heureusement pour Dijon, Pinto réalise une grande performance, comme souvent. Dijon n’arrive pas à inquiéter même en power play. 27’40, Grenoble double la mise, mais l’arbitre annule le but suite à une intrusion en zone gardien flagrante. Dijon va égaliser sur un éclair de son meilleur pointeur. À 4 contre 5, Riendeau, grâce à un slalom comme il sait si bien les faire, perce la défense locale et se présente face à Horak, pour au final gagner son duel sans difficulté (1-1 ; 29’55) L’égalisation fait réagir les locaux. Plusieurs actions, cependant pas de quoi passer la défense des visiteurs qui est en place. Dijon va craquer, comme souvent, en infériorité numérique. Bouchard redonne l’avantage aux siens d’un énorme lancé depuis la bleue qui vient se loger dans la lucarne de Pintaric (35’21 ; 2-1).

 

Pintaric réalise encore un gros match © Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo
Pintaric réalise encore un gros match © Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo

 Logique du classement respectée

Le derniers tiers est aussi terne que le reste de la rencontre. Cependant, quelques occasions sont à mettre à l’actif des Brûleurs de Loups. Côté dijonnais, le spectacle est assuré par Pinto, auteur de parades  plus spectaculaires les unes que les autres, comme son arrêt d’un réflexe de la jambière face à Perret. Dijon est à un but, mais on voit mal d’où pourrait surgir l’égalisation bourguignonne. Au final, Grenoble fait le break par l’intermédiaire de  Bouchard  suite à un cafouillage devant le but. Des bagarres pour terminer, et les Ducs s’inclinent dans un match qui n’avait, de toute façon, que très peu d’intérêt.

 

 

Maintenant, Chamonix !

Le match de la semaine à gagner, c’est celui samedi à Trimolet. Dijon reçoit Chamonix, et aurait intérêt à prendre les 3 points à l’aube des play-downs. Comptant seulement 6 points au compteur (Chamonix ayant 19 points, et Briançon, dernière équipe avant Dijon, 11 points), les Ducs sont loin du maintien, et vont devoir réaliser des énormes play-downs pour se maintenir en Magnus. Les play-downs ont déjà commencé en quelque sorte, et c’est un match à ne surtout pas rater !

Coup d’envoi samedi à 20h !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.