1 mars 2021

Le Dijon Bourgogne Handball disputait ce vendredi soir à la salle omnisports de Nuits St Georges copieusement garnie pour l’occasion, une ultime rencontre amicale face aux banlieusards orléanais de Saran.  Cette formation ne lui réussit pas forcément puisqu’elle était venue s’imposer au palais des sports en championnat et avait déjà battu les hommes de Richardson en préparation d’avant saison. Au terme d’un match assez intense les deux équipes se quittent sur un score nul de 23-23.

 

La rencontre démarre avec un peu de retard; l’un des minibus des visiteurs ayant été retardé sur l’autoroute par un accident de circulation. A l’annonce des équipes Dijon est bien sûr le plus applaudi et David Chanussot le local de l’étape reçoit une chaleureuse ovation.

Alexis Poirier a réussi une belle prestation dans les cages de Saran © Nicolas GOISQUE/www.Focame.info
Alexis Poirier a réussi une belle prestation dans les cages de Saran © Nicolas GOISQUE/www.Focame.info

Serré

Bien qu’amicale la rencontre part sur de bonnes bases avec de l’intensité et de l’engagement de chaque côté du terrain. La défense dijonnaise très en vue face à Sélestat est plus en difficulté en cette première période notamment face à Jean-Jacques Acquevillo dont le jump et le bras font mal à Dijon. En attaque les Bourguignons se heurtent à plusieurs shémas proposés par l’adversaire. Une 6-0 sur laquelle Naudin trouve quelques solutions, mais avec laquelle le reste de la base arrière a plus de mal. Heureusement le fidèle Poletti est toujours solide au pivot. Et quand l’adversaire passe en 4-2 le DBHB s’en sort avec son capitaine Loupadière auteur de trois réalisations sur son aile lors de ce premier acte. Notons également la belle performance d’Alexis Poirier à son aise dans la cage de Saran, et en face, quelques fulgurances de Neboja Stojinovic. Tout cela donne un score équilibré à la pause avec un petit avantage pour Saran. (13-14,30′).

 

Acquevillo bute sur une grosse défense dijonnaise © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
Acquevillo bute sur une grosse défense dijonnaise © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Une défense retrouvée

On a du causer défense dans le vestiaire dijonnais car l’intensité dans ce secteur grimpe d’un bon ton dès l’entame de la seconde période. Malgré tout Dijon qui prend donc moins de buts n’arrive pas pour autant à marquer. Les combinaisons offensives ne semblent pas très au point. Si Kuduz de retour de blessure trouve un bel intervalle sur sa première action, le DBHB cafouille encore pas mal dans ce secteur  avec des tirs ratés, quelques mauvais choix ou passes dans le vide. Saran de son côté bute toujours sur une défense virile. Le coach visiteur s’en prend d’ailleurs au corps arbitral qu’il juge trop clément envers Dijon. Enervé il finira par pendre deux minutes d’exclusion. Le score , on l’aura compris évolue moins vite qu’en première période et reste toujours serré (une équipe ne prendra jamais plus de deux buts d’avance) tantôt à l’avantage de l’un ou l’autre des protagonistes.

 

 

Poletti aura bataillé au coeur de la défense visiteuse © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
Poletti aura bataillé au coeur de la défense visiteuse © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Le dernier mot pour …. Personne !

Finalement on en arrive à 22 partout après que Lemal (auteur d’une bonne entrée) eût trouvé un bon tir en position d’arrière après être rentré de son aile. Il reste alors un peu plus de 4 minutes et durant ce “money time” cela défend ferme des deux côtés. Saran marquera le premier mais Lemal auteur des deux derniers buts dijonnais réplique sur son aile. Les deux formations disposeront encore chacune d’une balle de match mais l’on en restera finalement là. La frustration présente des deux côtés est palpable mais les esprits un instant échauffés se calment rapidement. On se retrouvera dans quelques semaines…..

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.