2 mars 2021

RFDB Gazelles – Le Creusot : la victoire et c'est tout

Après leur victoire à Chalon la semaine dernière, les Gazelles du Rugby Féminin Dijon Bourgogne comptaient bien enchaîner lors de la réception, ce dimanche, de la formation du Creusot qu’elles avaient largement dominé au match aller. Malheureusement l’état pitoyable du terrain d’honneur de Bourillot n’a pas facilité les velléité défensive. Auteurs de nombreuses faute de mains, les Dijonnaises se contenteront d’une victoire étriquée 7-5.
 
LES PHOTOS DU MATCH ICI
 
Alors certes l’essentiel a été préservé avec les 4 points de la victoire. Mais dans l’objectif d’aller éventuellement titiller les voisines chalonnaises au classement , le point supplémentaires du bonus offensif aurait été le bienvenu; il aurait fallu pour cela être plus juste techniquement notamment dans les transmissions
 

C'est Dijon qui a scoré en premier dans ce match © Philippe MAERTENS
C’est Dijon qui a scoré en premier dans ce match © Philippe MAERTENS

Dijon prend la marque
Pourtant après une bonne quinzaine de minutes de jeu, les gazelles débloquent la situation. Après trois bons temps de jeu des avants la balle est libérée et arrive jusqu’à Manon Schouller qui va en “terre promise” . En l’absence de la buteuse habituelle Audrey Mérigault c’est Marion Comoli qui se charge avec réussite de la transformation. Dijon mène 7-0. On se dit alors que les gazelles vont mettre la main sur ce match. Malheureusement ce n’est pas le cas , la faute autant à trop d’approximations dans les passes qui arrivent trop souvent dans les pieds et qui entraînent de nombreuses mêlées, qu’à un ballon rendu lourd et glissant par la boue et l’humidité. Le terrain , véritable champs de boue ne permet en outre pas d’accélérer.
 
Les phases de mêmées et de regroupement oont été épuisantes pour les actrices de la rencontre © Philippe MAERTENS
Les phases de mêmées et de regroupement oont été épuisantes pour les actrices de la rencontre © Philippe MAERTENS

Le Creusot s’accroche
 
Les conditions auraient demander d’occuper le terrain adverse au pied, mais à ce jeu là les joueuses dijonnaises manquent de puissance pour gagner énormément de terrain au pied. D’ailleurs le Creusot s’installe dans le camps Dijonnais en fin de période et alors que les gazelles ne parviennent pas à se dégager, les visiteuses parviennent à franchir la ligne d’en but sans toutefois transformer. A la pause tout reste à faire (7-5).
 
 
Deuxième période stérile.
Sur ce terrain les organismes se fatiguent, et durant toute la seconde période on va assister à un festival de ballons tombés.
Dijon a fait trop de faute s de main © Nicolas GOISQUE
Dijon a fait trop de faute s de main © Nicolas GOISQUE

Les phases de mêlées bouffent également de l’énergie et à chaque fois que l’on pense qu’une action va se développer on doit la plupart du temps déchanter sur des fautes de main. Les visiteuses ont le mérite de faire déjouer les Dijonnaises et de s’accrocher sentant éventuellement l’exploit à portée de main. Cependant si les gazelles n’y arrivent pas offensivement, elle parviennent à contenir les quelques lancements de jeu adverse et restent suffisamment concentrées pour conserver la victoire après une seconde période vierge de tout point. (7-5, 80′). Un match à vite oublier comme le dira après la rencontre le coach Didier Couette.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.