1 mars 2021

Dijon prend le large en Normandie

Au terme de la 25 ème journée de Ligue 2, le DFCO s’est imposé 2-0 sur la pelouse du Havre. Une bonne opération qui permet aux coéquipiers de Varrault de faire cavaliers seuls. 

 

Crédit: Nicolas GOISQUE
Crédit: Nicolas GOISQUE

Qu’il fait bon d’être bourguignon. Et c’est pas les spécialistes de la quiche lorraine qui vous diront le contraire. Ce soir, Dijon a montré les crocs. Des crocs bien aiguisés qui ont le mérite de donner des sueurs froides à ses poursuivants. Après le match nul de Nancy contre Metz (2-2), le DFCO s’est engouffré dans la brèche qui lui tendait les bras. Cependant, ces braves normands n’ont pas démérité. Du moins, en première mi-temps. Les hommes de l’américain Bob Bradley donnent du rythme dès l’entame de match. Les ailiers combinent bien, cherchant la profondeur en permanence. Mais c’était sans compter sur la paire Varrault-Jullien en défense centrale. Les deux compères neutralisent littéralement les attaques normandes, exerçant un pressing sur chaque ballon. L’attaque dijonnaise se démène. Tavares le premier. Le Cap-Verdien, dynamique, multiplie les appels, coupe les trajectoire. Il y va au charbon le numéro 11 dijonnais. Arrivant même a toucher le poteau de Farnolle après s’être défait de Fortes, d’un crochet (27′).

Cinq minutes suffisent

dfco valenciennes fev 2016 (10)
Crédit: Nicolas Goisque

L’inadvertance coûte cher en football. Les Havrais n’ont pu que constater les dégâts. En une minute les Dijonnais mènent de deux buts. Un contrôle de la tête manqué de Gimbert profite à Souquet. Tavares se retrouve lancé dans la profondeur et ça fait mouche (1-0, 57′). Rebelote une minute plus tard avec Le même homme qui est  à l’affût. Il lui en faut peu. Une intervention manqué de Fortes, et il réalise  un lob pour tromper Farnolle (2-0, 58′). Et voilà qu’à l’heure de jeu le DFCO caracole en tête. Au passage, Tavares inscrit son douzième but de la saison en vingt-huit match joués; pas mal. Le Havre n’arrive pas a revenir dans la partie. La faute a une défense dijonnaise bien regroupée et surtout…imperméable! Dans le dur physiquement, les normands s’éteignent au fur et à mesure. Le DFCO a la main mise sur la rencontre et n’a plus qu’à gérer le score. Dijon a envoyé un signal fort, ce soir. Dans une partie équilibrée, les Dijonnais ont su profiter d’un instant de faiblesse des Normands. Leurs concurrents sont prévenus.

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.