8 mars 2021

Battu par Nantes, le CDB y était presque

Dans un plais des sports plutôt bien garni et devant les caméras de BEIN Sports le Cercle Dijon Bourgogne recevait en ce début de soirée le Handball Club de Nantes pour le compte de la 16ème journée de LFH. Après un début de partie très convaincant les Dijonnaises ont baissé de rythme. Bien revenues en seconde période, elles n’ont cependant jamais réussi à repasser devant en fin de match et s’incline finalement après 5 dernières minutes difficiles (26-28)

 

Le public était présent en nombre au palais © Nicolas GOISQUE/www.focale.info
Le public était présent en nombre au palais © Nicolas GOISQUE/www.focale.info

Dijon démarre en trombe.

Sans doute désireux de montrer un beau visage à ses nombreux jeunes supporteurs présents (et aussi aux téléspectateurs ?) les Dijonnaises entament parfaitement la rencontre sous l’impulsion de leur base arrière et notamment du duo Skolkova /François particulièrement en verve. Dijon creuse un petit écart au quart d’heure de jeu (10/7, 15′). L’écart monte même à +4 mais les choses vont se compliquer. Après avoir pris un temps mort Nantes resserre les boulons en défense, et le CDB peut être un peu en sur régime baisse nettement de pied sur le plan offensif. Les tireuses dijonnaises buttent sur les contres nantais et le jeu de transition des visiteuses est efficace. Le CDB ne marque plus que 4 fois durant ce second quart d’heure contre le double pour l’adversaire,avec une Esther Schop efficace.

Barbara Moretto et la base arrière arrière ont retrouvé des couleurs sur ce match © Nicolas GOISQUE/www.focale.info
Barbara Moretto et la base arrière arrière ont retrouvé des couleurs sur ce match © Nicolas GOISQUE/www.focale.info

Marie François stoppera, juste avant la pause, une série de 5 buts d’affilée pour les Nantaises leur ayant permis de reprendre la mène. La mi-temps intervient à brûle pourpoint pour le CDB qui a clairement besoin de souffler et de se remettre les idées en place.

 

Le dernier mot à Nantes

Et la pause a semble-t-il redonné un peu de fraîcheur aux locales qui redémarrent bien la partie. Mieux les Dijonnaises reprennent même les commandes à la faveur d’un 3-0 (17-15, 33′). Mais Nantes reprend vite ses esprit et sa marche en avant avec un nouveau 5-0 toujours sous l’impulsion de Schop bien aidée par  Coatanéa (18-21,40′).  Dijon ne veut pas lâcher l’affaire et François (très en vue ce soir) et cie remettent l’ouvrage sur la table pour ne pas se laisser distancer.

Stoiljkovic a douché les derniers espoirs dijonnais © Nicolas GOISQUE/www.focale.info
Stoiljkovic a douché les derniers espoirs dijonnais © Nicolas GOISQUE/www.focale.info

Le CDB reste dans les basques nantaise et égalise par Prouvensier  (23-23, 50′), bien aidé par quelques exploit de Lena Leborgne avec plusieurs arrêts spectaculaires en face à face. Dijon attaque les 5 dernières minutes avec une seule longueur de retard (25-26,55′) mais Stoiljkovic, prend les affaires en mains dans ce money time et noie les derniers espoirs dijonnais avec trois buts assassins . Dijon rend les armes non sans avoir combattu (26-28, 60′). En conservant cette dynamique le CDB est en droit d’espérer battre Toulon lors de la prochaine journée et c’est tout le mal que l’on souhaite à ce groupe qui ne mérite pas de finir  son histoire sans regoûter aux joies de la victoire.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.