1 avril 2020

Coupe de France : Dijon tient son exploit dans un match fou

Dans un match d’une grande intensité et très prolifique en buts, le DFCO féminin a réussi à renverser le leader de sa poule en championnat pour se qualifier en quart de finale de la Coupe de France. 

LES PHOTOS DU MATCH ICI

 

Les Dijonnaises ont livré un match plein. Crédit: Nicolas GOISQUE
Les Dijonnaises ont livré un match plein. Crédit: Nicolas GOISQUE

Avant cette rencontre, les filles de Samuel Riscagli parlaient de revanche et bien c’est chose faite. Face à un adversaire qui l’a battu lors de leurs deux confrontations en championnat, Dijon a montré qu’il avait le niveau et qu’il pouvait rivaliser avec les meilleures équipes le temps d’un match. Pour se qualifier, le DFCO a dû s’employer et livrer une vraie bataille. Tant mieux c’était le plan annoncé avant la rencontre : mettre de l’agressivité, de l’intensité et surtout du jeu. Des ingrédients qui sont essentiels à l’accoutumée mais encore un peu plus en Coupe. Dès l’entame de la rencontre, les coéquipières d’Amandine Soulard mettent de la pression et montrent les crocs.

Du rythme, de l’intensité et des buts

A l’instar des deux matchs de championnat, le rythme et l’intensité sont présents et rendent la partie agréable. Mais à la différence des deux matchs de championnat, Dijon se montre efficace, notamment dans le secteur offensif. Il n’aura pas fallu attendre 36 occasions pour voir Dijon débloquer son compteur. Sur un débordement de Ludivine Bultel côté gauche, l’ancienne joueuse de Rouvroy adresse un centre parfait pour Laura Bouillot qui reprend de la tête et trompe la gardienne grenobloise (1-0, 10e). Grenoble réagit et se procure deux grosses occasions. A deux reprises, Ribeyra a l’opportunité d’égaliser mais soit bute sur Lavigne soit rate le cadre (11e, 13e). Alors que Dijon commence à être mis sous pression, Bultel parvient à doubler la mise sur une offrande de Soulard (2-0, 15e). Un premier quart d’heure parfait pour les Dijonnaises qui pensent avoir fait le plus dur. Grenoble profite, cependant, d’une petite erreur de concentration et de marquage pour réduire le score. Nadjma Ali Nadjim perce plein axe et décale Anais Ribeyra à l’entrée de surface, côté droit, qui trompe Lavigne (2-1, 20e). La rencontre est agréable, le ballon circule bien et va d’un but à l’autre. Au retour des vestiaires, les velléités offensives et l’intensité ne sont pas retombées.

Un scénario rocambolesque

Dijon a mis beaucoup d'engagement dans ce match. Crédit: Nicolas GOISQUE
Dijon a mis beaucoup d’engagement dans ce match. Crédit: Nicolas GOISQUE

Parfois, le football peut offrir des scénarios invraisemblable, qui peuvent rendre les matchs passionnants et exaltants. A peine le second acte démarré que Grenoble obtient un penalty à la suite d’une faute d’Adeline Rousseau sur Laury Jésus. Une occasion que ne manque pas Boilard qui remet les deux équipes à égalité (2-2, 47e). Mais il était écrit que ça ne serait pas le dernier rebondissement. Sur l’engagement, Ludivine Bultel redonne l’avantage à Dijon d’une frappe croisée côté gauche qui se loge dans la lucarne opposée (3-2, 48e). Ce n’est pas fini : dix minutes plus tard, Pacaud, côté droit, centre pour Bultel qui remet pour Cuynet. Cette dernière s’arrache au point de penalty pour pousser le ballon au fond des filets (4-2, 56e). Alors que le DFCO semble s’être mis à l’abri, une nouvelle erreur de concentration est payée cash par les Dijonnaises. Ribeyra s’échappe côté droit et centre pour Jésus qui reprend devant des Dijonnaises spectatrices (4-3, 58e). La tension est extrême, les duels sont intenses et les contacts sont rudes. L’agacement monte chez les Iséroises mais Dijon ne sort pas de son match et s’arrache pour conserver ce précieux but d’avance. Après une dernière intervention importante de Lavigne, les Bourguignonnes peuvent exulter et célébrer dignement cette victoire obtenue avec beaucoup de courage et de qualité.

256 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.