25 février 2021

Samuel Riscagli : “Un vrai match de Coupe de France”

Ce dimanche après-midi, le DFCO féminin est venu à bout de Grenoble pour se hisser en quart de finale de la Coupe de France. Pour l’entraîneur dijonnais, Samuel Riscagli, cette qualification est une satisfaction.

 

Trois dijonnaises ont écopé d'un carton jaune. Crédit: Nicolas GOISQUE
Trois dijonnaises ont écopé d’un carton jaune. Crédit: Nicolas GOISQUE

DIJON-SPORTnews : Une qualification obtenue dans un match de dingue…

Samuel Riscagli : On avait à cœur de remporter ce match. Un parce qu’il fallait se qualifier et deux parce que c’est une équipe qui nous a bougé deux fois en championnat. Lors de ces deux confrontations, on avait manqué d’impact, d’abnégation et de volonté. Aujourd’hui, on a mis ses ingrédients là. Par moment, on a oublié de jouer. Ce qui est regrettable c’est que l’on est encaissé des buts juste après avoir marqué. Il faut vraiment gérer ses moments important, la fameuse règle des cinq minutes après avoir marqué un but. Je pense qu’on aurait pu s’imposer plus largement si on avait été plus solide derrière.

DSn : Vous faites un excellent début de match, vous menez rapidement 2-0 et puis vous avez une fin de première période un peu plus compliqué. Néanmoins, cette première période est satisfaisante ?

SR : Oui on a trouvé du jeu vers l’avant, plus de verticalité, contrairement au match précédent ou on jouait trop latéralement ou on avait la possession du ballon mais on n’avançait pas. Là, on a eu un peu moins la possession mais on s’est projeté vite vers l’avant et on s’est créé des situations.

DSn : Raconte nous ces cinq premières minutes de seconde période complètement folle.

SR : Il y a ce penalty qui nous met dedans tout de suite. Ludivine Bultel nous met un but de l’espace juste derrière. Voilà, c’est un vrai match de Coupe de France avec tout ce qu’il faut. Ce que je regrette c’est que l’on est pris beaucoup de cartons et je pense que les Grenobloises auraient pu être averti aussi.

DSn : On a également senti beaucoup de tensions en fin de match que ce soit sur le terrain ou sur les bancs.

Samuel Riscagli espère recevoir une équipe de D1 au prochain tour. Crédit: Nicolas GOISQUE
Samuel Riscagli espère recevoir une équipe de D1 au prochain tour. Crédit: Nicolas GOISQUE

SR : On est rival avec Grenoble. Avec le staff grenoblois et les joueuses, c’est toujours très tendu mais ça reste des matchs très intéressant à jouer. C’est vrai qu’il y a de la tension mais moi j’aime plutôt cela. C’est des bons dimanche.

DSn : Pour le prochain tour, c’est une D1 à Gaston-Gérard ?

SR : On aimerait bien. C’est vrai que ce serait bien de jouer une belle équipe à Dijon. Une équipe de D1 ce serait bien, à Gaston-Gérard ça serait le top. Mais si on joue au Poussots c’est pas grave. La priorité ça reste quand même les garçons avec l’accession en Ligue 1. Ils ont besoins aussi d’un terrain de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.