9 mars 2021

DBHB – Cherbourg : Plus le temps de tergiverser

Après un premier match de reprise au résultat décevant chez le promu limoges, le Dijon Bourgogne Handball reçoit ce samedi au palais des sports Cherbourg actuel second du classement (avec un match de plus joué). 7ème pour sa part Dijon doit absolument retrouver le chemin de la victoire qui plus est à la maison où il reste sur deux revers face à Istres et Saran. Un nouvel écueil constituerait une nouvelle déception et commencerait à être inquiétant sur le plan comptable. Si Dijon veut tenir ses objectifs il est temps de passer à l’action.

 

A l’aller Dijon avait subit l’ambiance superbe de Chantereyne le gymnase Normand et s’était incliné, malgré un sursaut final après avoir sombré en cours de seconde période. Il conviendra au palais de montrer qui est le patron pour ne pas laisser les dauphins de Billère espérer.

 

François Marie  et Dijon trouveront-il le bon équilibre ? © Nicolas GOISQUE/archives
François Marie et Dijon trouveront-il le bon équilibre ? © Nicolas GOISQUE/archives

Etre présents partout

On se répète mais la difficulté de ce DBHB depuis le début de saison est de tout réussir à la fois. Quand la défense est au rendez-vous c’est souvent l’attaque qui bafouille et inversement. Or Dijon a montré qu’il pouvait être performant dans les deux domaines,  mais aussi des lacunes dans la gestion des temps forts et faibles des rencontres, et donc dans l’aspect psychologique inéluctable que revêt toute rencontre sportive. On sait que, si les Dijonnais impose de l’agressivité et de la combativité en défense, ils savent faire déjouer l’adversaire et récupérer des ballons. Dès lors le jeu de contre et de transition est un atout non négligeable pour eux. En attaque placée c’est souvent plus mitigé. On a parfois l’impression d’un manque de patience ou de justesse dans les choix ou les enchaînements même si Pierrick Naudin (3ème buteur du championnat) souvent impeccable récupère pas mal de situations. Dijon est armé à plus d’un titre mais n’arrive toujours pas à utiliser correctement toutes ses armes. Il faudrait tout de même que cela arrive avant qu’il ne soit trop tard.

 

Cherbourg un sérieux prétendant

Déjà demi finaliste des play-offs l’an dernier pour sa première saison en PRO D2, Cherbourg parvient à confirmer cette année malgré un effectif considérablement chamboulé à l’inter saison . Avec 7 départ et 8 arrivées la mayonnaise normande n’a pour autant pas mis longtemps à prendre.

Récupérer des ballons de contre par une grosse défense est un atout que doivent utiliser les Dijonnais ©  Eric BONTEMPS/archives
Récupérer des ballons de contre par une grosse défense est un atout que doivent utiliser les Dijonnais © Eric BONTEMPS/archives

On retrouve dans les rangs cherbourgeois, l’ancien “Dijonnais” Istvan Redeï arrivé de Cesson Rennes et qui retrouve un compatriote hongrois, arrivé lui de Sélestat, le gardien Lazlo Fulop. Mais plus que des individualités, Cherbourg c’est un collectif costaud, difficile à bouger avec une paire d’ailiers Mannebard, Soudani très rapides et efficaces en contre. Battus assez sèchement chez eux par Billère (23-29) pour la reprise, les Normands auront les crocs ce samedi. Voici Dijon prévenu; toute approximation dans l’approche de la rencontre ou dans le jeu pourrait vite se payer cher.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.