16 octobre 2019

Le Stade Dijonnais bat Arras sans la manière.

Après la défaite cuisante encaissée à Gennevilliers le weekend dernier, on attendait la réaction dijonnaise ce samedi à Bourillot face à Arras. Si le stade a effectivement assuré l’essentiel et empoché les 4 points (23-17), il a commis trop de maladresses ou d’imprécision dans son jeu pour aller chercher un bonus offensif face à une équipe d’Arras qui n’a pas proposé grand chose mais qui a su profiter des approximation adverse et d’un arbitrage parfois complaisant pour scorer sur ces quelques possibilité et ramener un bonus défensif précieux dans l’optique du maintien.

 

L’ALBUM PHOTO DE LA RENCONTRE ICI

 

La première action de la partie va donner le ton de la rencontre. Sur une mêlée au centre du terrain, la Stade domine outrageusement l’adversaire et lance du jeu. Il enchaîne plusieurs phases et avance sur 35 mètres. Mais sur une transmission approximative Arras récupère le ballon et profitant du vent se dégage au pied sur 50 m.

 

Gardes a été en vue sur son aile en première période © Philippe MAERTENS
Gardes a été en vue sur son aile en première période © Philippe MAERTENS

Inefficacité bourguignonne.

Le scénario va se répéter durant quasiment les 40 minutes initiales de la partie. Les conquêtes dijonnaises en touche et en mêlée sont nettes en ce début de rencontre. Sur une nouvelle mêlée dominée sans soucis Rabago transmet à Paterson qui décale Gardes  dans son couloir gauche . L’ailier dijonnais progresse bien et tente un petit coup de pied pour lui même au dessus du dernier défenseur mais il commet un en avant sur la réception et une nouvelle fois Dijon recule sur un long coup de pied de dégagement de Bonicel qui utilise bien les conditions de jeu. Sur une faute Dijonnaise Arras ouvre même le score sur pénalité, mais n’a toujours rien montré dans le jeu.

 

Arras devant à la pause

Sans génie particulier les visiteurs s’enhardissent peu à peu, voyant Dijon cafouiller son jeu. Pas de quoi fouetter un chat mais les joueurs du Pas de Calais s’appliquent à profiter de l’avantage du vent pour occuper le camps adverse sans se montrer outrageusement dangereux. Dijon a du mal à se dégager, les coups de botte étant stoppés par le vent. Sur une chandelle de Cabus, Bonicel récupère et écarte sur son centre. Paterson rate le placage et 20 m plus loin Dijon se met à la faute.

Sans être flamboyant Arras a bien profité des circonstances © Philippe MAERTENS
Sans être flamboyant Arras a bien profité des circonstances © Philippe MAERTENS

Arras mène de 6 points . Dijon réagit et lance une nouvelle offensive intéressante qui va jusqu’à l’aile de Gardes, 40m sont gagnés mais l’action se termine sur un en avant d’Arras. Sur la mêlée qui s’ensuit tout le monde croit à l’essai sur un petit côté bien mené mais la dernière passe à un mètre de la ligne finit en touche (31′). Finalement la parole restera aux buteurs sur cette mi-temps avec deux réussites de Rabago dans les 10 dernières minutes et une supplémentaire pour l’ailier adverse Courtois. A la mi-temps le Stade qui a le plus tenté, est mené par un adversaire loin d’être génial, mais plutôt malin. Il va sans dire qu’on attend autre chose.

 

Dijon revient bien

Les jeunes stadistes reviennent avec envie sur la pelouse. Profitant maintenant du vent Dijon avance plus nettement. Dès l’entame le stade met la main sur le ballon et avance. Après trois minute Rabago sanctionne une première faute adverse en égalisant (9-9,43′). Dans la foulée Dijon récupère le cuir sur l’engagement adverse et le remonte sur 60 mètres à la faveur de plusieurs phases de bonne facture.

Andréa Rabago a été de tous les bons coups © Philippe MAERTENS
Andréa Rabago a été de tous les bons coups © Philippe MAERTENS

Finalement sur la dernière Rabago transmet à Etcheverry lancé qui déchire la défense adverse et aplatit le premier essai que Rabago transforme (16-9, 47′). Arras est en difficulté et multiplie les fautes, Dijon qui chasse un bonus offensif choisit les pénaltouches mais perd malheureusement deux ballons importants sur ses propres lancers. Dijon tente mais retombe dans ses approximations et est bien trop sanctionné au goût du staff . Malgré tout, les efforts vont être à nouveau récompensés. A la 64ème minute sur une mêlée au milieu de terrain, Dijon enchaîne plusieurs temps de jeu qui avancent avec notamment deux percées de Rabago qui finit par transmettre à hauteur à Paterson qui déchire le dernier rideau défensif. Dijon prend le large ( 23-9, 64′). Il lui reste un quart d’heure pour aller chercher le point du bonus.

 

Un contre assassin.

Mais trois minutes plus tard, sur un long dégagement de Rabago, Arras relance de ses 25 mètres et déplace rapidement le ballon vers l’aile droite. Dijon rate quelques placages et l’action finit 55 mètres plus loin par un essai en coin des visiteurs qui refroidit quelque peu les ardeurs locales ( 23-14, 67′).

Cette passe de Rabago envoie Paterson à l'essai © Philippe MAERTENS
Cette passe de Rabago envoie Paterson à l’essai © Philippe MAERTENS

Arras retrouve du poil de la bête avec des ballon qui lui sont souvent rendus par l’arbitre au grand dam de l’encadrement dijonnais. Tokotuu prend même un carton jaune pour placage haut et dans la foulée Arras s’approche dangereusement de la ligne dijonnaise. Les visiteurs bénéficient d’une énième pénalité et ne se font pas prier pour prendre le point du bonus défensif (23-17, 77′). Le ressort est cassé à Dijon qui essaie jusqu’au bout sans réussite. Dijon ne prend donc que 4 points et récupère provisoirement la 3ème place à égalité de points avec Gennevilliers avant les matchs de ce dimanche. Une rencontre qui laisse un goût de frustration et d’inachevé. Il faudra impérativement aller chercher les points au PUC la semaine prochaine.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.