18 novembre 2019

DHC – Briançon : Réactions d’après-match

 

Dijon-SportNews est allé à la rencontre de Jonathan Paredes et de Romain Gutierrez après la victoire à domicile face à Briançon.

 

dhc-paredes © Guillaume MEURISSEJonathan Paredes :

On a pas à avoir peur. C’est la première fois de la saison qu’on passe avant-dernier de cette poule de maintien, on a gravi une étape cette semaine, deux matchs avec un but encaissé je pense que tout le monde a fait le job. Si les mecs continuent de se sacrifier comme ça c’est super, maintenant le sacrifice a un prix, aujourd’hui on perd deux joueurs.

On va voir comment on va faire contre Lyon. Match important, on a déjà réfléchi à des petits changements stratégiques parce qu’on a des joueurs plus à l’aise sur grandes glaces et d’autres sur petites glaces. On va voir si on fait des ajustements ou pas, j’attends des nouvelles de l’infirmerie.

On a plus d’inquiétude à avoir, il faut pas se voir trop beau, rester humble et travailler, maintenant on passera à la confiance quand ce sera nécessaire de passer à la confiance. Pour l’instant on doit rester comme on est, travailler travailler travailler. Pas de pression sur nous, tout le monde nous condamne, on joue comme des condamnés à mort.

 

 

guttierez dhc © Nicolas GOISQUERomain Gutierrez :

Le bilan est plus que positif cette semaine, on s’en sort avec deux victoires, à la maison, très important. C’était important de gagner ce match là, c’était un peu le tournant des play-downs parce qu’en cas de défaite on s’enlevait trois points, le retour aurait été plus difficile.

On pas mal pris le contrôle du palet, le jeu c’est nous qui mettions l’intensité. Malheureusement dans cette « guerre » on a perdu deux joueurs. On s’est battu pour eux, le club, nous même aussi, pour le staff, le public.

Notre place ne fait pas partie des dernières places.

On a fait un gros travail en amont, sur tout ce qui est tactique, sur le sacrifice, on y allait un petit peu avec le bout de la crosse, ça s’est vu sur quelques matchs, et puis là on bloque les shoots, on met les contacts, c’est très important. Mentalement surtout je trouve qu’on a progressé, au niveau du travail on se donne plus les uns pour les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.