3 décembre 2020

DBHB – Angers : poursuivre la remontée

Invaincus de puis la reprise du championnat de France Pro D2 de handball, le Dijon Bourgogne Handball vient d’engranger 8 points sur neuf possible et est ainsi remonté à la 4ème place. Pourtant tout s”est fait dans la douleur et dans le jeu les Dijonnais ont pour le moment toujours du mal à convaincre. Le gros point positif du moment est à trouver dans la disposition mentale. Ces 8 points les Dijonnais sont en effet aller les chercher en ne lâchant rien durant trois rencontres qui auraient pu mal tourner pour eux mais qu’ils ont su garder à leur avantage.

 

Le DBHB ne lâche rien depuis la reprise © Eric BONTEMPS/archives
Le DBHB ne lâche rien depuis la reprise © Eric BONTEMPS/archives

Alors oui cela manque de sérénité, oui Dijon ne se montre pas patron sur le terrain, mais Dijon s’accroche, fait preuve d’un état d’esprit intéressant et ne se décourage pas. Il va ainsi chercher des points précieux, qu’il aurait sans doute laisser filer il n’y a pas si longtemps. Le Staff dijonnais ne cache pas qu’il reste beaucoup de travail. Si tout pouvait se mettre en place petit à petit on se rappellera de ces points pris dans la difficulté mais bel et bien pris.

 

Naudin dépendance ?

Les chiffres parlent d’eux même. Sur les trois dernières rencontres, Pierrick Naudin a inscrit la bagatelle de 34 buts sur les 91 de son équipe soit plus de 35% des réalisations dijonnaise. Il faut certes se réjouir de disposer d’une arme offensive pareille en ses rangs mais aussi s’inquiéter d’une forme de dépendance.

 Pierrick Naudin qui est très précieux pour son club ces derniers temps © Eric BONTEMPS
Pierrick Naudin qui est très précieux pour son club ces derniers temps © Eric BONTEMPS

D’ailleurs l’arrière dijonnais est bien repéré par les formations adverses et bénéficie de plus en plus souvent d’un traitement de faveur. Un des chantiers de Richardson et de ses adjoints est donc d’équilibrer les forces offensives. Cela passe à la fois par un travail sur les combinaisons ou les enclenchements collectifs mais aussi par une amélioration de certaines performances individuelles pour le moment en deça de ce qui est attendu. L’ex Aixois ne pourra pas continuellement porter à lui seul la responsabilité du scoring. Mais ce n’est pas le seul chantier dijonnais . Avec 33 buts encaissés chez la lanterne rouge on voit que le “médecin” dijonnais devra aussi se pencher sur les bobos du secteur défensif.

 

Angers mal en point

Actuellement en position de relégable, les angevins ont connu une reprise en demi-teinte durant laquelle ils affrontaient trois formation de haut de tableau. Vainqueur de Mulhouse pour la reprise, Angers est ensuite aller chercher un nul à Besançon avant de s’incliner chez lui de deux buts face au leader Billère. Rien de déshonorant et

Dijon devra mieux défendre qu'à Valence s'il veut séviter des sueurs froides © Eric BONTEMPS
Dijon devra mieux défendre qu’à Valence s’il veut séviter des sueurs froides © Eric BONTEMPS

Dijon devra donc une fois de plus se méfier, lui qui pour sa part aura donc affronté les trois derniers du classement sur ces 4 matchs de reprise. Attention Angers compte dans ses rangs quelques armes redoutable à commencer par la gâchette espagnole Enrique Plaza Lara, qui reste le 4ème buteur du championnat derrière un certain Naudin, même s’il est un peu en retrait par rapport à la saison dernière. Le solide pivot et capitaine Loïc Van Cauwenberghe est également un sacré poison pour les défenses adverses. Angers n’a plus guère le choix et vendra assurément chèrement  sa peau. Dijon a sans aucun doute les moyens de dominer ce match mais….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.