25 novembre 2020

ETG-DFCO (1-2) : Une victoire maîtrisée, comme d'habitude

Grâce à un début de match tonitruant, le DFCO s’est imposé sur la pelouse d’Evian Thonon-Gaillard. Un quinzième match sans défaite qui permet aux Dijonnais de posséder onze longueurs d’avance sur le quatrième.

 

Jérémie Bela a réalisé un bon match à Annecy © Nicolas GOISQUE
Jérémie Bela a réalisé un bon match à Annecy © Nicolas GOISQUE

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Dijon. Ce qui ne déplaît pas aux supporters dijonnais. Une nouvelle fois, les hommes d’Olivier Dall’Oglio ont réalisé un grand pas vers la Ligue 1. Face à une équipe qui se bat pour ne pas descendre, Dijon s’attendait à vivre une rencontre difficile. De plus, les mauvaises conditions climatiques ont rajouté une difficulté supplémentaire. Mais à l’image de leur saison, les Dijonnais ont réussi à se faciliter cette rencontre. Les coéquipiers de Jérémie Bela, titulaire à la place de Romain Amalfitano, ont fait la différence dès les premières minutes du match, profitant de l’apathie des Hauts-Savoyards. Quelques instants après le coup d’envoi, Benjamin Leroy fauche Lois Diony dans la surface et concède un penalty au bout de deux minutes de jeu. Tout en sérénité, à l’image du reste de l’équipe, Frédéric Sammaritano transforme la sentence (0-1, 2e). Dijon ne s’arrête pas là. Trois minutes plus tard, Jérémie Bela accélère et déborde côté gauche. Il prend le meilleur sur Betao et centre fort devant le but pour Diony qui, seul au second poteau, pousse le ballon dans le but vide (0-2, 5e). Le leader du championnat n’est pas inquiété et affiche une grande maîtrise. Au fil des minutes, le match s’équilibre et Evian reprend un peu plus la possession du ballon.

De la maîtrise et de la sérénité

Fredééric Sammaritano a ouvert la marque dans ce match © Nicolas Goisque
Fredééric Sammaritano a ouvert la marque dans ce match © Nicolas Goisque

Mais Dijon n’a pas la deuxième meilleure défense du championnat pour rien. L’arrière garde bourguigonne se montre solide et ne laisse que très peu d’espaces aux Hauts-Savoyards. Saint-Louis est le seul à inquiéter Reynet sur une frappe à ras-de-terre qui frôle le poteau gauche (32e). Les Bourguignons maîtrisent pleinement leur sujet et ne sont pas inquiétés par l’ETG. Si Dijon s’est facilité le début de match, il se complique la fin de match. Alors qu’Evian n’a pas été réellement dangereux, l’ETG parvient à réduire la marque. Bien servi dans la surface, Kamin s’enfonce et centre devant le but pour Barbosa qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (1-2, 65e). Ce but relance complètement les Eviannais dans le match. Sous l’impulsion de ce but, l’ETG pousse et est tout proche d’égaliser. Mais la reprise au premier poteau de Saint-Louis est trop croisée et passe à-côté du montant droit de Reynet (73e). Les coéquipiers de Cédric Barbosa se montrent plus insistants, jouent un cran plus haut et trouvent plus d’espaces. Dijon ne reproduit pas les mêmes erreurs qu’à Laval et parvient à conserver son avance. Les Dijonnais auraient même pu creuser un peu plus l’écart aussi (59e, 73e). Les hommes de Dall’Oglio sont bien décidés à rester dans le bon wagon en destination de l’élite.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.