29 novembre 2020

En se rendant à Massy samedi soir le DBHB savait, à la faveur des résultats de la veille, qu’une victoire lui offrirait la deuxième place du classement. Mais en ratant totalement leur première période (18-11) les Dijonnais se sont compliqués la tâche, et malgré un fantastique retour en début de seconde période, ils n’ont pu aller chercher la gagne. Au final Dijon s’incline (32-29) confirmant sa difficulté à s’imposer face aux adversaires directs notamment à l’extérieur.

 

Grégory Garnier le massif pivot de Massy a causé de gros problèmes à la défense dijonnaise © Eric BONTEMPS/archives
Grégory Garnier le massif pivot de Massy a causé de gros problèmes à la défense dijonnaise © Eric BONTEMPS/archives

Ulrich Chaduteaud, entraîneur adjoint du DBHB nous le dit lucidement : ” On n’a toujours pas prouvé qu’on  pouvait jouer les premiers rôles, on est pour le moment incapables de réaliser “l’exploit” de battre nos concurrents directs sur leurs terres, or on doit en passer par là si on veut joue tout en haut de tableau.

 

Dijon se met en difficulté

Face à Massy, une formation d’un autre calibre que Valence, ou Limoges le DBHB a raté sa première période principalement sur le plan défensif accusant un retard de 7 buts à la pause (18-11) l’obligeant à dépenser une énergie folle pour recoller au score. ” On est en grande difficulté pour défendre sur leur “énorme pivot”  concède encore Ulrich Chaduteaud. Il parle là de Grégory Carnier 2m02 et 120 kg, “Massy joue beaucoup d’enclenchements avec ce joueur, ce sont toujours les mêmes défenseurs qui sont sollicités chez, nous, qui s’accrochent mais à la fin ça fait but, on fatigue, on fait des fautes, on se fait sanctionner… logiquement et on finit par exploser mentalement”. Carnier réalise effectivement 5/5 samedi soir mais travaille aussi beaucoup pour ses coéquipiers en pesant de tout son poids sur la défense bourguignonne. Pour n’avoir su régler ce problème, le DBHB a quasiment match perdu à la mi-temps.

 

 

Dijon a dépensé beaucoup d'énergie pour revenir au score © Eric BONTEMPS/archives
Dijon a dépensé beaucoup d’énergie pour revenir au score © Eric BONTEMPS/archives

Retour incroyable

l’interruption permet aux Dijonnais sans doute remontés par Jackson Richardson de revenir sur le terrain le couteau entre les dents. Au prix d’une grosse débauche d’énergie et d’une intensité à la hauteur, le DBHB passe un incroyable 9-2 en 12 minutes grâce à trois séries de 3-0 et à une grosse activité défensive (20-20, 42′). Malheureusement Kuduz prend deux minutes d’exclusion dans la foulée qui font mal et Massy en profite aussitôt pour enquiller 4 buts et reprendre ses distance (24-20,47′). Le DBH aura beau s’accrocher il ne reviendra jamais à moins de 2 buts pour donc échouer à 3 longueurs.

 

 

Ulrich Chatudeaud
Ulrich Chatudeaud © Nicolas GOISQUE/archives

Chatduteaud “Gagner les matchs difficiles”

On a payé sur la fin l’énergie dépensée pour revenir, la faute à cette première période où l’on est pas au niveau où l’on devrait être. Maintenant il faut être capable de gagner contre des bien classés et  donc de battre Sélestat chez nous puis de gagner à Mulhouse. Ce qui est ennuyeux c’est qu’on est en plus en train de perdre de nombreux goal averages particuliers, j’attends donc qu’on arrive à élever notre niveau pour gagner ce genre de match difficiles“. Avec les échéances qui attendent Dijon on sera, comme Ulrich Chaduteaud

 

vite fixé.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.