27 novembre 2020

DHC-Lyon : Victoire obligatoire

Ce mardi les Ducs reçoivent Lyon pour le compte de la 8ème journée de la poule de maintien. Ex-aequo au classement avec son adversaire du soir Dijon n’a pas le droit à l’erreur et doit poursuivre sur sa série de trois victoires consécutives.

 

Les duels entre Lions et Ducs sont toujours très intenses ©Nicolas Goisque
Les duels entre Lions et Ducs sont toujours très intenses ©Nicolas Goisque

Poursuivre la dynamique

Equipe la plus performante depuis le début des play-downs, Dijon est en train de prouver que sa place est en Magnus. Cinq victoires sur sept rencontres, si les Ducs sont encore relégables c’est simplement car ils paient leur saison régulière ratée. Une défense retrouvée, bien aidée par un gardien incroyable, ajoutée à une efficacité offensive intraitable : Jonathan Paredes semble avoir enfin trouvé le cocktail gagnant. Et si les Dijonnais sont encore relégables, ils ont leur destin entre leur mains. La défaite est tout simplement interdite. Alors qu’il reste 3 matchs au DHC, les Lions ont un match de retard. En d’autres termes, une défaite face au LHC serait catastrophique. Tandis qu’une victoire permettrait de prendre 3 points sur son adversaire du soir avant le match face à Morzine ce week-end.

 

Dijon devra mettre à terre le LHC ! © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
Dijon devra mettre à terre le LHC ! © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

La bête noire c’est le Lion

Si les Ducs semblent en état de grâce, battre les Lions ne sera pas une mince affaire. Surtout que Dijon n’y arrive pas face à Lyon. Hormis en Coupe de la Ligue, ce sont toujours les Lyonnais qui sont sortis victorieux des duels. Pire, lors du dernier duel à Trimolet les coéquipiers de Jonathan Laberge avaient infligé un sévère 0-4 aux Ducs. Espérons que la veille ne ressemble pas au lendemain. Côté forme, le LHC n’est pas dans la même situation que le DHC. Vaincu ce week-end à Chamonix en prolongations, ce petit point pris a sonné comme un miracle puisque Laberge a égalisé à 15 secondes de la fin. Offensivement Lyon a manqué de réalisme et a pris de nombreux shoots (51 !) pour au final s’incliner. Si cette inefficacité perdurait face à Pintaric, ce serait une aubaine pour Dijon.

 

Quoi qu’il arrive, les Ducs doivent mener de grandes batailles pour gagner la guerre du maintien et celle de demain est primordial !

Coup d’envoi 20h à Trimolet !

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.