28 janvier 2021

Morzine-Dijon : Une victoire primordiale pour les Ducs

Les Ducs s’imposent à l’extérieur 2 buts à 1 pour le compte de la 8ème journée des play-downs. Les Dijonnais n’ont pas cédé à la pression malgré la tension présente durant tout le match. Dijon inscrit ainsi sa cinquième victoire consécutive.

 

Les Ducs se font surprendre d’entrée de jeu

Le premier tiers est compliqué pour les Ducs ©Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo
Le premier tiers est compliqué pour les Ducs ©Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo

Le coup de sifflet est donné, c’est parti. On sent les Ducs stressés. Le match est décisif et ils le savent. Les Morzinois, portés par leur public l’ont bien compris et attaquent fort. Raphaël Corriveau à la première minute permet à Morzine d’ouvrir le score. Comme lors du match face à Lyon le premier tiers est compliqué pour les Ducs. Avec seulement 6 tirs prit au cours du premier tiers les hommes de Paredes ont du mal à trouver le rythme. L’ambiance est électrique sur la glace ce qui vaut à quatre joueurs de prendre 2 minutes chacun : Roussel et Quessandier pour Dijon, Deshaies et Corriveau pour Morzine. Il y a beaucoup trop de place dans la  défense bourguignonne  et Morzine en profite. Dijon offre même un power-play aux locaux. Seulement leurs efforts sont vains. Pintaric est encore dans un grand soir et repousse les palets les uns après les autres jusqu’à la fin du tiers.

 

Dijon revient

 

Le DHC à su garder la tête froide pour revenir © Guillaume Meurisse /Hockey Hebdo
Le DHC à su garder la tête froide pour revenir © Guillaume Meurisse /Hockey Hebdo

Un seul mot d’ordre dans les vestiaires : prendre le match à son compte. C’est ce que Dijon va faire. Les Ducs prennent de la vitesse et commencent à avoir des opportunités offensives. Les joueurs bourguignons défendent plus dur, plus resserrés ce qui leur permet de pouvoir repartir en contre plus facilement. Tous ces effort payent enfin à la 24ème minute. Dallas Ehrdart récupère le puck trouve Mulle qui sert Wallèn et but ! Ainsi le 2ème meilleur pointeur de ces play-downs confirme sa grande forme. Les Ducs ne se relâchent pas, continuent à prendre des tirs. Malheureusement les tirs des joueurs bourguignons ne semblent pas inquiéter le très bon gardien morzinois Odrobny. Le tiers se termine donc sur le score d’ un but partout. Le scénario du match est encore très indécis.

 

Les bourguignons s’imposent en toute fin de tiers

 

Paredes trouve les mots justes pour motiver ses troupes durant ces play-downs © Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo
Paredes trouve les mots justes pour motiver ses troupes durant ces play-downs © Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo

Plus que vingt minutes pour faire la différence. Les joueurs reviennent sur la classe avec la même envie et le même engagement. Les défenses tiennent et les minutes s’écoulent dans une atmosphère étouffante. Les équipes se retrouvent en superiorité/inferiorité numérique à tour de rôle. Le tiers est très équilibré. Les spectateurs assistent à un vrai tiers défensif. Des deux côtés seulement 9 tirs sont pris. Des tirs qui n’impressionnent pas les gardiens. Le match devient insoutenable. Dix-neuvième minute toujours rien. Morzine décide alors de sortir Odrobny pour jouer la supériorité. Les Ducs doivent tenir. C’est parti pour une minute d’apnée pour les supporteurs bourguignons. Heureusement pour eux cela ne durera que quelques secondes. Mathieu Briand intercepte le palet, passe à Jelinek qui trouve Malonska pour inscrire le but de la victoire en cage vide ! Encore trente seconde à tenir pour les Ducs. Finalement Dijon s’impose 2-1 au terme d’un match tant engagé qu’irrespirable.

 

Cette nouvelle victoire permet à Dijon de conforter sa troisième place avec 29 points. Les Ducs assurent au minimum le barrage contre la première équipe de Division 1. Le DHC est l’équipe de ces plays-downs !

Sans titre-1

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.