30 novembre 2020

La JDA Fauteuil trop affaiblie pour espérer quoi que ce soit

Après sa victoire face à Lyon il y a 15 jours , la JDA Fauteuil ne se déplaçait pas dans les meilleures dispositions à Strasbourg  avec l’absence de Sébastien Verdin et deux joueurs malades qui avaient  quand même tenu a faire le déplacement ( Legendre et Delion). Bien que diminuée la Jeanne se rendait sans pression en Alsace avec l’espoir de ramener quelque chose. Malmenés, les Dijonnais ont subit une lourde défaite (70-35)

 

Bien que souffrant le capitaine dijonnias a été précieux pour son équipe © Philippe MAERTENS /archives
Bien que souffrant le capitaine dijonnias a été précieux pour son équipe © Philippe MAERTENS /archives

Manque de “gnaque”

C’est donc avec un 5 inédit côté dijonnais que le match débute ( Buso, Lordel, Wei, Djenidi et Barbe), le coach préférant laisser le capitaine Legendre, diminué, sur le banc et privilégier un 5 qui avait bien travaillé a l’entrainement de la veille, en l’absence du capitaine. Mais l’entame de match manque de mordant et la JDA est surpris par le physique des Strasbourgeois qui pénètrent trop facilement la défense dijonnaise. La sanction est immédiate (16-7, 10′)

Offensivement  Dijon multiplie les pertes de balle et aucun joueur ne semble décidé a prendre ses responsabilités en attaque en ce début de match. L’entrée de Legendre en fin de premier quart va apporter un peu de cohésion en défense et une nouvelle dynamique en attaque   mais cela ne permet pas aux Dijonnais de refaire leur retard durant le deuxième quart et à la mi-temps le score est de 32-19

 

L'apprentissage est rude pour le jeune Hugo Barbe © Philippe MAERTENS/ archives
L’apprentissage est rude pour le jeune Hugo Barbe © Philippe MAERTENS/ archives

Dijon coule

Une bonne période dans le 3 ème quart va permettre de revenir à 11 pts mais de nouvelles pertes de balles et de gros ratés en attaque vont laisser aux Strasbourgeois la possibilité  de recreuser tranquillement l’écart (52-30, 30′) . En fin de match les deux équipes font tourner leurs effectifs et la JDA encaisse une nouvelle sévère défaite (70-35). ” Je suis très déçu car c’est une équipe largement à notre portée, on peut se chercher beaucoup d’excuses avec les absents ou les malades mais le manque de volonté en défense est inexcusable” nous lâche dépité Guillaume Legendre

 

 

Mariane Bus que son coach Damien Lordel (à gauche) classe chez les jeunes aura joué la totalité de la rencontre  © Philippe MAERTENS / archives
Mariane Buso que son coach Damien Lordel (à gauche) classe chez les jeunes, aura joué la totalité de la rencontre © Philippe MAERTENS / archives

Pour le coach Damien Lordel : ” Ce fut un déplacement compliqué avec un effectif réduit (Sébastien Verdin malade,  Guillaume  Legendre souffrant mais malgré tout dans les points, louis Delion malade) Bref on a tenu une mi-temps et puis on a craqué,  L’avantage c’est que  les jeunes comme Hugo Barbe ou Marianne Buso ont eu du temps de jeu, (40 minutes pour cette dernière) ”

Strasbourg-JDA 70-35 (16-7, 16-12, 20-11, 18-5) marqueurs dijonnias : Legendre 17,  Buso 7,  Lordel 7,  Wei 4

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.