17 septembre 2019

Le Stade Dijonnais vainqueur dans le derby face à Beaune

Dans un derby à enjeu ce samedi après-midi, c’est le Stade Dijonnais qui a eu le dernier mot contre le CS Beaune (32-14). La défaite du match aller est ainsi effacée et cette belle prestation, au terme d’un match rugueux, permettra aux Dijonnais de disputer les phases finales.

Une entame de match tendue

Le Stade Dijonnais frappe en premier dans un match très engagé © Nicolas GOISQUE
Le Stade Dijonnais frappe en premier dans un match très engagé © Nicolas GOISQUE

C’était un derby côte-d’orien très attendu dans cette poule 2 de Fédérale 2, et cela se voit rapidement au stade Bourillot. Dijonnais et Beaunois affluent au stade et ce sont à la louche près de deux mille spectateurs qui étaient présents cet après-midi pour assister à un derby de haut de tableau. Quelques minutes avant la rencontre, le président du Stade Dijonnais requiert une minute d’applaudissement pour Damien Fèvre, joueur d’origine côte-d’orienne décédé à l’âge de 31 ans des suites d’un cancer foudroyant. Après cet hommage, le coup d’envoi est donné et les hostilités ne tardent pas à débuter. Un premier accrochage survient à la 4ème minute de jeu, mais c’est un véritable début de bagarre générale qui commence deux minutes plus tard. À l’origine, le placage dangereux de Quentin Lucet qui écope du premier carton de la partie. Rabago tente de passer la pénalité située aux 35 mètres, mais sa première tentative passe de peu à côté des poteaux. Ça ne sera que partie remise. Même s’ils semblent être bien rentrés dans leur match, les joueurs du CS Beaune commettent quelques erreurs techniques dont une qui amènera l’ouverture du score dijonnaise. Sur une passe mal assurée près de la ligne médiane, le Stade Dijonnais récupère la balle et suite à un jeu au pied intelligent, c’est Peyrat qui s’en va perforer la défense et inscrire le premier essai de la rencontre, transformé sans souci par Rabago (14′).

Le Stade prend l’avantage en première mi-temps

Le match fut âpre des deux côtés © Nicolas GOISQUE
Le match fut âpre  © Nicolas GOISQUE

Le Stade Dijonnais gagne alors en maîtrise et va globalement dominer les débats jusqu’à la fin de la première période. Genest effectue d’abord une énorme percée, mettant dans le vent plusieurs Beaunois, jusqu’à obtenir une pénalité qui sera transformée par Rabago (10-0, 21′). Le CSB va pourtant avoir une belle occasion de revenir au score, mais les deux pénalités tentées par Omson sont manquées, alors que la seconde semblait être très abordable (24′, 27′). Tandis que Dijon tente encore de mettre la pression, le jeu est interrompu quelques instants par la sortie de Hadj, littéralement sonné, remplacé par Litzler (34′). La mi-temps s’achève alors que Rabago aggrave le score d’une nouvelle pénalité (13-0, 40′). Les deux équipes rentrent au vestiaire ; et celle de Laurent Bonventre revient avec les mêmes intentions de jeu. À la suite d’une nouvelle perte de balle beaunoise, le ballon ovale revient sur Planté qui effectue un gros travail le long de la ligne de touche côté gauche, perçant la défense et délivrant une belle passe du pied pour Etcheverry qui ne se fait pas prier pour inscrire le second essai. Rabago transforme aisément et cela complique forcément la mission du CS Beaune (20-0, 44′). Pourtant, celui-ci tente plusieurs offensives mais fait preuve de trop de maladresse et les Dijonnais parviennent à chaque fois à écarter le danger. Ce même Rabago inscrira même trois points supplémentaires d’une pénalité (23-0, 53′).

Rabago fait la différence

Rabago a été impérial au pied © Nicolas GOISQUE
Rabago a été impérial au pied © Nicolas GOISQUE

L’arbitre de la rencontre va avoir la main leste, et en l’espace de quelques minutes, les cartons blancs vont pleuvoir. Le CS Beaune va même se retrouver à quatorze contre douze un court instant après les cartons récoltés par Imani (CSB), Peyrat, Delabays et Mercey (SD). Beaune en profite pour recoller en se voyant accorder par l’arbitre  un essai de pénalité que transforme Ormson , ouvrant enfin son compteur (23-7, 59′), après une série de fautes dijonnaises à proximité de la ligne. Comme pour couper court aux espoirs du club voisin, Rabago élargit une nouvelle fois le score par le biais d’une autre pénalité (26-7, 63′). Pas abattus, les Beaunois réagissent avec un nouvel essai, toujours de pénalité accordé par l’arbitre, transformé à quelques minutes du terme. Deux essais de chaque côté, certes, mais c’est bien la qualité du jeu au pied du demi d’ouverture dijonnais qui forcera la décision dans cette rencontre, avec deux ultimes pénalités côté droit. Le derby de la Côte d’Or s’achève ainsi sur un score logique de 32-14 favorable au Stade dijonnais. Celui-ci se qualifie par la même occasion pour les phases finales et s’offre une fin de saison très intéressante.

1 thought on “Le Stade Dijonnais vainqueur dans le derby face à Beaune

  1. Très belle journée ensoleillé pour un DERBY chaud bouillant .
    Le stade entame une belle première mi-temps : mais se fait vite pénaliser en deuxième mi-temps encaissant vite 2 essais de pénalité .
    Grace a son botteur RABAGO , fait la difference en fin de match..

    Je tenais a dire : Mer GAUTHERON pascal très ému en rendant , un immense hommage a son amis de coeur DAMIEN FEVRE .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.