23 septembre 2019

Déplacement à ne pas rater pour le DFCO féminin à Monteux

On sent qu’il y a un coup à jouer pour le DFCO féminin en cette fin de saison mais pour cela, il faudra éviter le moindre faux pas. Si elles font logiquement office de favorites pour ce déplacement à Monteux, qui bataille pour son maintien, les joueuses de Samuel Riscagli devront se méfier d’un éventuel sursaut des Montiliennes.

Un adversaire dans le besoin de points

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

Pour cette 17ème journée en Poule C de Division 2, le DFCO se déplace à Monteux, actuellement placé 7ème. C’est à dire la première position de relégable dans un championnat qui ne fait pas de cadeaux avec la réforme en cours. Avec deux revers consécutifs (défaites 3-1 à Toulouse et 4-1 au Puy), les Montiliennes se sont compliqué la tâche, notamment en perdant contre Le Puy qui en a profité pour les dépasser au classement. Monteux demeure toutefois au contact et on se doute que son objectif sera de repartir de l’avant à domicile en prenant des points face à Dijon. C’est donc chez une équipe dans un besoin urgent de points que se déplace le DFCO, et qui a encore tout à espérer dans un championnat où la survie est devenue bien ardue. Mais, sûres de leurs qualités, les joueuses dijonnaises restent quant à elles sur une solide série de victoires qui leur permet d’aborder sereinement cette rencontre importante.

Continuer à gagner pour rêver

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

Les Dijonnaises sortent de deux matches tranquillement gagnés 4-0 contre Marseille FAMF et Nivolet, mais dans lesquels on a pu constater quelques problèmes pour imprégner ces rencontres de leur propre rythme. Face aux équipes dites de bas de tableau, le DFCO doit pourtant apprendre à se comporter comme un véritable rouleau compresseur en imposant son jeu et en ne se laissant surtout pas endormir par l’équipe d’en face. Avec cinq points de retard sur l’Olympique de Marseille, solide leader de la poule, et un goal-average de +33 (contre +34 pour l’OM), les Dijonnaises savent parfaitement qu’il y aura peut-être un coup à jouer sous condition d’enchaîner les succès, jusqu’à la réception de ce même Olympique de Marseille pour le compte de l’avant-dernière journée. Face à Monteux, les coéquipières de Léa Paillard ne devront donc pas faire de sentiments, avant d’accueillir dimanche prochain une autre équipe bataillant pour sa survie en D2, Le Puy.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.