24 novembre 2020

Christophe Lemaitre avec la ligue Rhône Alpes à Dijon

Comme elle le fait maintenant régulièrement depuis plusieurs années, la ligue Rhône Alpes d’athlétisme ou plutôt son groupe sprint (court et long) et haies ( basses et hautes) est actuellement en stage à Dijon. Parmi le groupe d’une cinquantaine d’athlètes présents, plusieurs compétiteurs de niveau international dont Christophe Lemaitre. DIJON-SPORTnews est allé à sa rencontre après la séance d’entraînement de ce lundi matin.

 

Par un froid glacial et un vent fort désagréable, pas le meilleur ami des athlètes, ils sont donc une cinquantaine à effectuer une séance de spécifique sous les “ordres” de la dizaine d’entraîneurs encadrant la délégation rhône alpine. Le CTR Olivier Four responsable du stage espérait bien sûr une météo plus propice .

 

 

Olivier Four CTR Rhône Alpes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Olivier Four CTR Rhône Alpes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon : des installations de grande qualité

Le cadre lyonnais justifie ce choix de Dijon  en soulignant la qualité des installations, relativement neuves et la possibilité d’utiliser une salle de musculation de très haut niveau avec le Centre d’Expertise de la performance Gilles Cometti. “Nous sommes en préparation printanière avec en ligne de mire les premières échéances que sont les interclubs”. De son côté Thierry Tribondeau (entraîneur à Aix les bains avec Pierre Carraz non présent à Dijon) qui suit plus spécialement Christophe Lemaître ou Pierre Alexis Pessonneaux précise. “Plusieurs athlètes de niveau international du groupe sprint d’Aix les Bains qui en compte une quarantaine sont présents ici à Dijon. Le but est de participer aux actions de la ligue et de pousser l’ensemble du groupe vers le haut tout en permettant aux meilleurs de garder les pieds sur terre ”

Olivier Four (Conseiller technique régional rhône alpes)

 

Thierry Tribondeau © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Thierry Tribondeau © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

De nombreuses échéances

En ce qui concerne la saison hivernale de son principal “poulain” Christophe Lemaitre, Thierry parle de frustration sur le 60 m avec un bon début à Lyon Duchère début février en 6 63 puis la semaine suivante à Mondeville une performance à 6  59 mais ensuite un problème technique qui a entraîné des faux départs. Par la suite une gastro entérite a empêché Christophe de s’exprimer à Berlin. Sur 200 m c’est très encourageant avec la meilleure performance mondiale réalisée à Metz fin février (20 45) puis améliorée aux championnats de France à Aubières en 20 44.

 

Christophe Lemaitre et Pierre Alexis Pessonneaux à l'entrainement au stade Colette Besson © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Christophe Lemaitre et Pierre Alexis Pessonneaux à l’entrainement au stade Colette Besson © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Christophe et les autres débutent donc actuellement la préparation de la saison estivale (sur le stade les athlètes enchaînent des répétitions sur 150 , 200 ou 250 m entrecoupées de phases de récupération d’une douzaine de minutes). “Nous nous entraînons en mars avril avec un stage à Ténérife courant avril, puis il y aura les interclubs, les meeting internationaux de diamond league, les championnats de France à Angers en juin, les championnats d’Europe à Amsterdam en juillet…” précise encore Thierry Thibondeau pour évoquer le programme.

 

Un Lemaitre ambitieux

Christophe Lemaitre, lui se sent bien, il aborde cette année olympique forcément importante avec ambition. Pour rappel les minimas olympique sont de 10  09 sur 100 m et 20 30 sur 200, la liste des athlètes sélectionnée sera dévoilée le 19 juillet prochain.

Christophe Lemaitre

 

La ligue Rhône Alpes à l'entraînement à Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
La ligue Rhône Alpes à l’entraînement à Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.