19 janvier 2022

DFCO-Nancy : l'heure du choc

Au sommet de cette 32ème journée de Ligue 2, le match opposant le DFCO à l’AS Nancy-Lorraine (samedi, 14h) s’annonce particulièrement électrique. Pour cette rencontre entre les deux meilleures équipes du championnat, tout semble réuni pour assister à un beau spectacle. Mais c’est avant tout l’enjeu qui primera : pour les deux formations, c’est une belle occasion de conserver une avance confortable sur les poursuivants… mais aussi de prendre une option sur le titre de champion.

Nancy en difficulté à l’extérieur

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

On se souvient de la défaite du DFCO pour le match aller (3-1), un véritable déclic puisque cela avait été suivi par une série de quinze matches consécutifs sans concéder la moindre défaite. Nancy, principale frayeur de Dijon ? L’ASNL n’est cependant pas très à l’aise hors de ses bases depuis le début de la phase retour. Toujours aucune victoire engrangée, mais surtout deux revers consécutifs à Bourg-en-bresse et à Ajaccio. À l’inverse, Dijon est l’équipe qui prend le plus de point à domicile dans ce championnat, et sur le papier, l’équipe d’Olivier Dall’Oglio pourrait donc apparaître comme étant le logique favori. Mais les choses ne sont pas si simples puisque le DFCO vient de prendre un seul point lors des deux dernières rencontres, contre Nîmes et à Brest. Mais le coach dijonnais ne s’en inquiète pas : si du point de vue du résultat, le match contre le Nîmes Olympique fut une déception, “il était satisfaisant au niveau du jeu, avec plusieurs occasions” déclare-t-il avant d’ajouter que “le nul à Brest est un bon point de pris, qui nous permet de continuer à avancer”. Aucune alarme donc pour le technicien du DFCO qui se veut positif. S’il sait que ce match peut valoir son pesant d’or en vue de la dernière ligne droite pour atteindre l’objectif, il préfère éviter de se focaliser uniquement sur celui-là, rappelant qu’il ne reste “que des matches compliqués à jouer, à Clermont, au Red Star, contre Metz…”. Et qu’en cas de défaite, le DFCO ne serait pas pour autant écarté de la course au titre.

Un choc au sommet

dfco valenciennes fev 2016 (5)
© Nicolas GOISQUE

Plus dérangeant en revanche, le forfait de Romain Amalfitano, touché à la cuisse. Cette absence s’ajoute à celles de Jérémie Bela et Wesley Saïd dans un secteur offensif partiellement amputé. Yohann Rivière quant à lui opère son retour dans le groupe, et pourrait être une cartouche intéressante à exploiter, d’autant plus que Julio Tavares, qui revient de deux matches disputés avec le Cap-Vert, ne pourra peut-être pas tenir 90 minutes. À noter que Pierre Lees-Melou devrait probablement être introduit dans le onze de départ (pour la première fois depuis la 2ème journée) tandis que Bamba a été préféré à Bernard sur le flanc gauche de la défense. Il faut toutefois noter que l’effectif nancéien est également touché avec les absences de Lusamba, Chrétien, Diakhaté et Puyo, joueurs importants de cette équipe. Malgré ces absences, les supporters des deux côtés attendent beaucoup de ce choc de la Ligue 2. Gaston-Gérard se jouera à guichets fermés pour la première fois depuis un bail, et le parcage des visiteurs sera plein à craquer. Tout cela avec une pelouse qui vient de faire peau neuve, idéale pour la pratique d’un beau football. Bon signe, non ?

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.