17 août 2019

Clermont-DFCO : une marche décisive

Match décisif dans la course à la montée – et au titre – ce samedi (14h) sur le terrain du Clermont Foot 63. Voyant le Red Star et Le Havre revenir à six points, le DFCO va devoir frapper une nouvelle fois un grand coup sur la Ligue 2 pour s’imposer en patron.

Clermont, friable défensivement

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

C’est sans doute l’une des équipes les plus étonnantes de ce cru 2015/2016. Habitué à jouer le maintien ou à s’enliser dans le ventre mou de la Ligue 2 ces dernières saisons, le Clermont Foot retrouve des couleurs depuis l’arrivée de Corinne Diacre au poste d’entraîneur à la place de Régis Brouard. La technicienne auvergnate avait clairement affiché ses ambitions en pré-saison : finir dans le top 8 pour cet exercice, et pourquoi pas aller chercher une montée historique (le Clermont Foot 63 étant l’un des rares clubs de Ligue 2 à n’avoir jamais connu l’élite du football français) la saison suivante. Pour l’instant, les coéquipiers de Cédric Avinel sont dans les clous et peuvent même toujours croire à une accession à l’étage supérieur dès cette saison. Mais pour cela, un succès semble presque impératif ce samedi, dans un match que Diacre qualifie aisément de “petite finale”. Sur le papier, Dijon semble avoir un avantage net : les dernières rencontres entre les deux formations tournent largement en faveur des Dijonnais (on se souvient du match aller, gagné 4-1, avec un triplé record de Julio Tavares), et le DFCO bénéficie de la meilleure attaque du championnat tandis que Clermont possède… la 18ème défense. Avec 45 buts encaissés au compteur, les Clermontois sont par exemple plus friables que le Paris FC, pourtant bon dernier du classement !

Deux équipes joueuses

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

Ces lacunes défensives pourraient bien coûter cher aux Auvergnats au moment de faire le bilan. Mais si le Clermont Foot concède autant de buts, c’est aussi parce qu’il essaye d’ouvrir le jeu comme bien peu d’équipes en Ligue 2. Avec des joueurs tels que Boulaya, Dugimont, Hunou ou encore Laborde, cette équipe dégage un véritable charisme et s’octroie de réelles intentions de jeu. Cette ambition de bien jouer se paye avec parfois d’importantes largesses défensives, et à plusieurs reprises, Clermont a explosé contre les “gros” du championnat. Une défense qui permettrait à Dijon, en panne de buts depuis trois matches, de relancer la machine ? C’est en tout cas le genre d’équipe qui peut plaire à Loïs Diony ou encore Frédéric Sammaritano, qui aiment exploiter la profondeur du terrain et casser les lignes adverses par une passe ou une accélération. Devant, Clermont s’en remet à Diedhiou pour finir les actions. Toujours meilleur buteur du championnat avec 20 réalisations (dont une certaine quantité de pénalties), le buteur maison est toutefois moins décisif ces derniers temps. Mais clairement, il ne faudra pas sous-estimer le CF63, qui joue beaucoup sur ce match et devrait être sur-motivé. Le DFCO, qui reconduira très probablement le même onze que celui aligné face à Nancy, devra se montrer sérieux et appliqué pour ne pas se faire piéger par une équipe autant joueuse qu’imprévisible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.