26 mai 2020

Battue à Gennevilliers la JDA F devra gagner son dernier match

Battue la semaine dernière chez elle par le Lille Université Club, la JDA  fauteuil avait  encore besoin d’une victoire, sur les deux matchs qui lui restait à disputer, au moment de se rendre ce samedi à Gennevilliers,  pour assurer son maintien. Elle a bien failli réussir le coup en banlieue parisienne mais a essentiellement manqué d’adresse pour parvenir à ses fins. Elle doit finalement s’incliner 57-51

 

Marianne Buso a réalisé une grosse première mi-temps © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/ archives
Marianne Buso a réalisé une grosse première mi-temps © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/ archives

 

Les Dijonnais  constatent dès leur  arrivée que la blessure du pivot adverse n’était bien qu’ un coup de bluff et qu il faudra compter avec lui pour un combat moins facile que prévu.

 

Option tactique payante

Pour ce match  le coach Lordel avait décidé  d’aligner un cinq inédit de grande taille pour contrer les “géants”adverses.  La rencontre démarre sur un gros rythme et les 2 équipes se rendent coup sur coup. La JDA colle au score grâce a une 1 ère mi-temps extraordinaire de Buso (14-17, 10′ et 27-26, 20′). Puis voyant son équipe commencer à accuser le coup Damien Lordel  fait rentrer son meneur habituel Legendre en lieu et place d’un Denis Quin en manque d’adresse et pas assez percutant dans la raquette malgré les consignes reçues.

 

 

 

Le capitaine Legendre se reprochait son manque d'adresse  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/ archives
Le capitaine Legendre se reprochait son manque d’adresse © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/ archives

Manque d’adresse fatal

Dijon tient le choc  mais le capitaine Legendre tarde a rentrer dans le match offensivement. Néanmoins La JDA est toujours dans le coup à l’entame du dernier quart (41-40,30′). Le combat reprend pour le dernier acte  et Dijon  moins percutant en defense commence à céder du terrain. Le retour de Quin va redonner de l’ impact offensif mais la défense commet trop d erreurs et malgré une tentative de presse qui va perturber l’ équipe adverse la JDA ne parviendra pas a recoller au score

 

 

Le capitaine dijonnais s’en veut

encore une fois on fait jeu égal 30 min et on craque sur la fin… On arrive pas a être performant tous en même temps.  Mariane (ndlr Buso) est extraordinaire en 1 ère et je rentre mal dans le match” Constate après match Guillaume Legendre. “On rate encore tous trop de paniers faciles. Quand des joueurs venus voir le match me dise à la fin du match que j’ai fait un bon match alors que je rate 10 shoots je ne peux pas l’entendre! 10×2=20pts elle est la la défaite …”

 

L’analyse du coach Damien Lordel

On réalise de nouveau un bon début de match bien emmené par Marianne Buso et Sébastien Verdin. Nous aurons eu 2 petits passages à vide dans ce match, au 2ème et 4ème 1/4 temps qui ont permis aux locaux de faire la course en tête mais sans jamais dominer outrageusement. Néanmoins c’est principalement notre manque d’adresse qui aura été fatale sur cette rencontre. 

Damien Lordel regrettait les passages à vide de son équipe  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/ archives
Damien Lordel regrettait les passages à vide de son équipe © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/ archives

Il nous reste 1 match, contre 2 pour  nos deux concurrents directs, Feurs et Lyon. La pression est sur les épaules de ces derniers qui devront gagner leurs matchs pour se maintenir.  Une victoire nous suffit  sur  la dernière rencontre face à la lanterne rouge, le centre fédéral, mais rien n’est gagné d’avance

fiche du match

Gennevilliers – JDA 57-51 (14-17, 13-09, 14-14, 16-11). Marqueurs dijonnais: Buso 14 / Legendre 12  / Verdin  10 / Lordel  8 / Quin 5 / Djenidi 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.