18 septembre 2021

Auxerre-DFCO : un derby qui promet !

Le DFCO se déplace ce samedi après-midi (14h) chez ses voisins bourguignons de l’AJ Auxerre. Si ces derniers n’ont plus rien à jouer dans cette fin de championnat, ils comptent bien déranger les Dijonnais dans leur quête du titre. Pour le DFCO, l’enjeu est de valider officiellement une montée certes plus ou moins déjà acquise et de mettre provisoirement Nancy à cinq points.

L’AJA redoutable contre les gros

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

Difficile de résumer l’étrange saison de l’AJ Auxerre, qui aura souvent flirté avec les places du haut de tableau sans jamais s’y imposer réellement. Les Auxerrois auront fait illusion une bonne partie de la saison mais leur dernière série négative aura définitivement mis fin à leurs espoirs de montée, objectif pourtant désiré par le président Cotret. Le potentiel était là, mais l’AJA a (trop) souvent laissé bêtement des points en route contre des équipes qui semblaient à leur portée. En revanche, elle affiche un bilan qui ne laisse pas insensible face aux “grosses équipes” du championnat : six points pris contre Clermont (victoires 1-0 et 1-2), quatre contre Nancy (0-1 et 2-2) ou encore six contre Metz (0-1 et, lors de leur dernier match à domicile, une probante victoire 4-0)… des succès au milieu de défaites qui font tâche et qui ont empêchées l’AJA de faire franchement partie des prétendants au podium. À l’aller, Auxerre était venu à Dijon surtout dans l’idée de défendre, leur permettant de retourner dans l’Yonne avec un 0-0 en poche. Au sein de son équipe, elle peut compter sur un joueur d’expérience comme Sébastien Puygrenier pour diriger sa défense malgré son inconstance cette saison, mais aussi sur la fraîcheur de Sehrou Guirassy qui a le rôle de dynamiser l’attaque ajaïste.

Du spectacle en tribunes

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

Si on espère voir du spectacle sur le terrain, il est certain qu’il y en aura au moins dans les gradins de l’Abbé Deschamps. Les Ultras d’Auxerre fêtent leur 25ème anniversaire à cette occasion et ont annoncé des animations exceptionnelles, dont un tifo censé s’étendre sur trois tribunes. Si la réalisation de la chose pose encore question – le stade de l’AJA n’étant en général pas bien rempli – on se doute que le fameux groupe de supporters icaunais a préparé son anniversaire comme il se doit. Côté dijonnais, un déplacement mémorable se prépare puisqu’il s’agira très probablement du plus prolifique de l’histoire du club, avec une dizaine de bus affrétée par les Téméraires et les Lingon’s Boys. Les fans des deux clubs ont déjà préparé le “Bourgognico” en allant encourager les joueurs en nombre lors des entraînements de leur équipe respective ce vendredi matin. Nul doute qu’en tribune on se rendra coup pour coup, et que les retours de Christopher Jullien et surtout Frédéric Sammaritano ne passeront pas inaperçus. Dijon espère s’imposer pour la première fois à l’Abbé Deschamps afin de valider de façon officielle son accession en Ligue 1 – bien qu’un nul suffirait – et de continuer à croire au titre de Ligue 2, prisé également par l’AS Nancy-Lorraine qui recevra Sochaux-Montbéliard lundi soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.