23 septembre 2019

Le DBHB n’a pas lâché l’affaire à Saran

On saura rapidement si le nul arraché hier soir, lors de la 23ème journée de Pro D2 de handball,  à Saran (27-27) par le DBHB sur un pénalty de Pierrick Naudin, à l’ultime seconde de la rencontre vaudra ou non sésame pour les play-offs. Ce qui est sur c’est que ce qui peut apparaître comme un bon résultat chez le leader a fait perdre un point sur 4 concurrents directs qui se sont tous imposés hier soir. Mais retenons le positif et notamment le fait que Dijon n’a pas abdiqué et qu’il s’est battu jusqu’au bout pour arracher ces deux points du nul. Il faudra sznas doute faire le plein sur les trois derniers matchs !

 

Le scénario de fin de match s’est en tous les cas révélé incroyable. Saran qui menait de trois buts à deux minutes trente de la fin de la partie ayant notamment profité d’une double supériorité numérique, se retrouve à son à 4 contre 6 au grand dam de son public. Le DBHB revient à -1 à 20 secondes du terme. Après un temps mort de Richardson, le DBHB fait entrer la chasuble et Naudin obtient à 7-5 un ultime pénalty qu’il transformera sur le gong sous les huées du public remonté contre le corps arbitral. Un scénario final laissant très amer Fabien Courtial, le coach de Saran, qui réagissait à chaud sur la radio locale Méga FM, trouvant les dernières exclusions très sévères et le dernier jet de 7 m inexistant !

 

Bordier a posé des problèmes durant tout le match à Dijon  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives
Bordier a posé des problèmes durant tout le match à Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives
Les contres attaque de Lamazaa ont été fulgurantes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives
Les contres attaque de Lamazaa ont été fulgurantes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives

 

Saran démarre fort

Cela devient une mauvaise habitude, Dijon encaisse une série d’entrée. Lettens le gardien Belge des locaux est dans son match d’entrée (18 arrêts sur l’ensemble du match) et Lamazaa l’ailier gauche, véritable fusée en contre signe le 4-0 après 5 minutes de jeu contraignant Richardson à dégainer son premier temps mort. Saran comme à l’aller opte pour une défense étagée (dite en sapin) qui cible principalement Naudin et François Marie les atouts offensifs Bourguignons. Le temps mort permet aux Dijonnais de s’adapter à cette donnée tactique en envoyant les ballons aux ailiers qui joue dans le dos de la défense. Chardon et Rac vont donc être les scoreurs de cette première période côté DBHB et ramène rapidement Dijon à hauteur (7-7, 17′). Les défenses sont agressives des deux côtés et les deux adversaires se rendent coup pour coup (13-12,25ème). A la faveur d’un festival du gardien local en cette fin de mi-temps Saran creuse un breck de 4 buts (16-12) que Rac ramènera à trois juste avant la pause (16-13, 30′).

 

Pierrick Naudin bien muselé par l'adversaire a eu le dernier mot sur pénalty  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives
Pierrick Naudin bien muselé par l’adversaire a eu le dernier mot sur pénalty © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives
Les ailiers ont été précieux face à la défense spécifique proposée par les Saranais  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives
Les ailiers ont été précieux face à la défense spécifique proposée par les Saranais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives

 

Saran s’envole puis….

Dijon est dans le coup à la pause mais dépense pas mal d’énergie avec assez peu de rotation. Si le DBHB a plutôt bien contré Drouhin ou Acquevillo qui avaient posé de gros problème à l’aller, il est malmené par l’excellent Bordier sur le poste de pivot et par la vitesse de Lamazaa en contre. Saran redémarre cette seconde période tambour battant ét à l’image de la première passe un 4-1 d’entrée toujours avec un énorme Lettens (11/25 à ce moment du match). L’écart grimpe même à +7 (22-15, 39′) obligeant de nouveau le coach dijonnais à un temps mort. Une pause qui fait du bien à Dijon,  Saran baisse un peu de rythme Stojinovic n’est pas en reste dans sa cage (12/25 en 33 minutes !) et Dokic fait parler sa science du jeu et les ballons récupérés en défense sont exploités en contre; le DBHB revient (24-22, 47′; 25-24, 53′). C’est alors que le duo arbitral entre en jeu avec les exclusion de Poletti puis Chardon pour 2 minutes bien exploitées par Saran (27-24) puis donc celle de Bordier et d’Acquevillo en fin de rencontre pour le scénario que l’on sait.

 

Les deux équipes s'en retournent dos à dos  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives
Les deux équipes s’en retournent dos à dos © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives

 

Le classement

Classement après la journée n°: 23 de Handball ProD2
Equipe          Points        Jours          Gagné        Nul        Perdu        But+          But-        Diff
1 – SELESTAT         55               23                 16               0              7            609            547          62
2 – SARAN               54               23                 13               5              5            676            618          58
3 – MULHOUSE     53               23                 14               2              7            679            649         30
4 – ISTRES              51                23                 13               0              10         634            644        -10
5 – MASSY               51               23                  13               2              8           636            597          39
6 – DIJON               50               23                 12                3              8           669            658          11
7 – CHERBOURG  47               23                 11                 2             10          652            624          28
8 – NANCY              47               23                 12                0             11          633             632            1
9 – BILLERE           46              22                 13                 1              8          618             584          34
10 – BESANCON    46              23                 10                 3            10          604            646        -42
11 – PONTAULT     43              22                 10                 1             11          605            613          -8
12 – LIMOGES        36             23                   5                 3             15          616            643          -27
13 – ANGERS          30             23                   2                 3             18         589            685          -96
14 – VALENCE       30             23                   3                  1             19         611             691           -80

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.