23 février 2020

La VW fun cup ce weekend à Prenois

L’European VW Fun Cup a le vent en poupe. Une quarantaine de Coccinelle de course sont attendues sur le circuit de Dijon-Prenois ces vendredi et samedi pour la deuxième épreuve de la saison 2016. Après sa victoire surprise à Francorchamps quatre semaines plus tôt, l’équipe Bustin by DN’S aura à cœur de confirmer lors des deux courses de 3 heures au menu de ce samedi. Mais nombreux sont ceux qui ne l’entendent pas de cette oreille… communiqué de l’organisateur Kronos Events

 

l'édition 2015 avait été copieusement mouillée © Kronos Events
l’édition 2015 avait été copieusement mouillée © Kronos Events

Il y a des habitudes qui ont du bon. Comme celle, pour les concurrents de l’European VW Fun Cup, de mettre le cap vers Dijon fin avril ou début mai pour le traditionnel Trophée de Bourgogne ! Deuxième rendez-vous de la saison 2016, l’épreuve au pays de la moutarde sera très différente du Trophée des Fagnes. Au lieu d’une course de 8 heures, ce sont en effet deux confrontations de 180 minutes qui sont au menu, chacune rapportant 50% des points d’une course « normale ». Avec une quarantaine de Coccinelle de course sur la piste, il y aura de l’animation… en espérant que la pluie omniprésente de l’an dernier soit remplacée cette fois par les doux rayons du soleil de la Bourgogne !

 

De nombreux prétendants

Après un premier round passionnant à Spa-Francorchamps, le toboggan de Dijon-Prenois devrait à nouveau proposer des débats très animés lors d’une épreuve condensée, les deux courses étant prévues le samedi 30 avril. Lauréate de la première manche début avril, l’équipe #291 Bustin by DN’S sera composée de Dominique Bustin, Maxime Lieutenant et Sébastien Kluyskens, lesquels se passeront cette fois des services de Sam Dejonghe. Face à ces surprenants premiers leaders du championnat, ils seront nombreux à vouloir prendre leur revanche. A commencer par Concept Expo by Milo, sur la plus petite marche du podium à Francorchamps. Derrière le volant de la #289, Lorenzo Donniacuo et Marc Van Cutsem devront toutefois faire sans Fred Bouvy, le Bruxellois étant retenu par ses activités rallystiques. Mais les grands favoris sont peut-être et avant tout les champions en titre ! Cédric Bollen, Frédéric Caprasse et Edouard Mondron (qui remplacera son frère, Guillaume) ont manqué de peu le podium lors de l’épreuve d’ouverture. Le trio de la #277 Netcom by Allure Team a donc un seul objectif : retrouver le chemin de la victoire.

 

Spectacle assuré  © Kronos Events
Spectacle assuré © Kronos Events

Course au podium

Dans un championnat de plus en plus ouvert, on se réjouit de compter une fois encore une dizaine de candidats à la victoire. Les Italiens de 8Ks Corse Team seront toujours de la partie, avec le retour de Claudio Cappelli et Ottorino Zorza derrière le volant de la #285 pour épauler Federico Sordini. Notons d’ailleurs que deux autres équipes transalpines seront au rendez-vous avec Portatadino-Basso sur la #11 Happy Racer et Fatichi-Alberghino-Davite sur la #258, la seconde voiture de l’équipe 8Ks Corse Team.

Attention aussi aux vice-champions 2015, Christophe Nivarlet, Kevin Balthazar et Renaud Martin visant – au minimum – le podium avec la #280 de Socardenne by Milo. Et que dire de l’équipage de la #287 de ComToYou ? L’association entre le jeune et rapide Mathieu Detry et l’expérimenté Frédérique Jonckheere pourrait faire mal ! C’est le même cocktail entre expérience et jeunesse qui devrait permettre à la #19 de Milo Racing de jouer les premiers rôles, l’incontournable Pierre-Yves Rosoux faisant équipage avec Giovanni Scamardi.

 

De la revanche dans l’air

Malchanceux dans les Ardennes belges, deux équipages comptent bien inverser la vapeur : Manu Nava et Stéphane Charlier (Acome Racing by DN’S) sont tout à fait en mesure de l’emporter alors que les rallymen de Color Code by Milo (Cédric De Cecco, Cédric Cherain, finalement de la partie, et Flori De Cecco) pourraient surprendre, eux qui avaient un moment mené la course à Francorchamps.

Pas très vernie (chanceuse ?) non plus lors de l’ouverture de la saison, l’équipe AC Motorsport veut se montrer aux avant-postes. La #281 sera pilotée par Arnaud Quédé et l’ex-kartman Simon Mirguet alors que la #294 sera confiée au rapide trio Stéphane Perrin-Alix Fraiture-Martin Leburton. Sachant que Stéphane Perrin évoluera à domicile, voilà encore un équipage à suivre de près !

Enfin, pointons du côté des outsiders Jac Motors 1 (Laurent Jaspers et Stephan de Frahan se partageront la #44), le Leader Racing Events (la #65 étant pilotée à Dijon par Hakim Ouassini, David Doutrepont et le Luxembourgeois Loris Cencetti), le McDonald’s Racing (avec l’habituel trio François Bouillon-Xavier Gérard-Marc Van Oppens) ou encore l’équipe #264 Retrodor by DRT (Alexandre Viron, Gautier Engisch, Laurent et Amaury Richard) qui ne compte pas se rendre en Bourgogne uniquement pour aller chercher son pain. Plus anecdotique, on saluera les retours d’Antonio da Palma, au volant de la #400 DN’S, et de Jacques Morlet, qui fera équipe avec Salim Dehondt sur la #20 JeuKiPlay by DN’S. Sympa !

 

Une voiture de légende  © Kronos Events
Une voiture de légende © Kronos Events

Biplaces : Trendy Foods Monster veut (aussi !) sa revanche !

Championne en titre en Biplaces, l’équipe Trendy Foods Monster a connu un début de saison plus compliqué que prévu à Francorchamps. Inutile donc de préciser que Francis Plunus et Eric Jardon voudront inverser la vapeur lors du Trophée de Bourgogne, les deux compères recevant pour l’occasion le renfort de Jean-Pierre Van de Wauwer sur la #342…

En l’absence le CARPASS LRE by DRT, la menace viendra évidemment des équipages qui avaient brillé lors du Trophée des Fagnes. A commencer par les leaders actuels de la compétition, CBRS by AC avec les incontournables Alain Dupont, Michel Koning et Philippe Fisette. Beaux deuxièmes à Francorchamps avec la #355 de JMD, Olivier Baudet et Jean-Michel Mahy auront eux aussi à cœur de confirmer leur podium.

L’équipe ComToYou sera bien représentée avec Olivier Robert et Angélique Detavernier sur la #352, Christophe Hooreman et Pascal Henderick se partageant quant à eux le volant de la #371. Attention aussi au Debersaques Racing Team, dans le top 5 dès ses débuts dans la catégorie. Cette fois, Yves et Maxime Debersaques (le père et le fils seront encore associés à Charly De Munter) viseront un premier podium. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : avec une dizaine d’équipages en piste, ce sera une fois de plus très disputé en Biplaces !

 

Courses annexes : variété au menu

Organisé par Kronos Events, le Trophée de Bourgogne ne fera pas seulement la part belle aux VW Fun Cup. La Leyton House Westfieldcup sera aussi de la partie avec les fameuses Westfield, très inspirées de la mythique Lotus Seven. Cette compétition néerlandaise a débuté lors des DNRT Paasraces et Lex Peters arrivera en tête du championnat devant Patrick Boxem et Jan Hulp. Les trois courses de 25 minutes s’annoncent explosives !

Sans titre-1Proposant des épreuves d’endurance, le BGDC (pour Belgian Gentlemen Driver’s Club) vivra déjà son troisième meeting de la saison. Une quarantaine de bolides sont attendus lors des deux courses au menu : une le samedi en fin de journée (90 minutes) et une le dimanche matin (150 minutes). Enfin, une manche de la 2CV Cup figure également au programme du Trophée de Bourgogne, les « deuches » s’affrontant durant 6 heures dimanche après-midi.

 

Le teaser de la WV Fun Cup ICI

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.