22 avril 2021

Istres DBHB : l'heure de vérité

On touche au but; dans deux journées la PRO D2 de handball aura livré son verdict du moins en ce qui concerne la saison régulière. Le Dijon Bourgogne handball occupe actuellement la 5ème place synonyme de play-offs d’accession en LNH. Une place qu’il aimerait évidemment au minimum garder mais que convoite également son adversaire du soir Istres qui se trouve juste un point derrière les Dijonnais. Attention rencontre à très gros enjeux.
 

à l'aller la défense étagée des provençaux avait considérablement gênée Dijon © Eric BONTEMPS
à l’aller la défense étagée des provençaux avait considérablement gênée Dijon © Eric BONTEMPS

Dire que la saison dijonnaise se joue en grande partie sur la rencontre de ce soir n’est pas une figure de style. Une défaite dans les Bouches du Rhône ne serait pas définitivement éliminatoire mais compromettrait fortement les chances Bourguignonnes. Surtout Dijon n’aurait plus son destin en main. Avec une victoire au contraire il serait maître de son affaire et devrait finir le travail en recevant Nancy lors de la dernière journée. On en est pas encore là.
 
 
Rendre la monnaie
Attention cette équipe istréenne est à prendre très au sérieux. Au match aller, le 5 décembre dernier, elle avait posé de gros problèmes aux hommes de Jackson Richardson, notamment grâce à une variétés de défenses étagées que les partenaires de Naudin n’avaient pas réussit à déjouer.
Benjamin Massot Pellet est très efficace en contre-attaque © Eric BONTEMPS
Benjamin Massot Pellet est très efficace en contre-attaque © Eric BONTEMPS

Les contres notamment de l’ailier Benjamin Massot Pellet, meilleur marqueur istréen du championnat,  avaient fait mal. Les provençaux s’étaient ainsi imposés au palais d’un petit but mais après avoir dominé plus largement les débats. L’esprit de revanche n’est évidemment ce qui doit d’abord animer les Dijonnais, mais il peut constituer une source de motivation supplémentaire.  Istres qui est descendu de D1 l’an dernier vise évidemment à y retourner au plus vite. Avec un effectif très largement renouvelé (10 départs pour autant d’arrivées), la mayonnaise n’a pas mal prise pour le groupe coaché par Gilles Derot
 
Se dépouiller
Se dépouiller, c’est en gros ce que demande le président Desserey à ses joueurs en des termes un peu plus colorés. On se souvient que ce discours avait porté ses fruits au moment de se rendre à Billère pour un match déjà très important. Il est clair que c’est dans le même état d’esprit que Stojinovic et compagnie doivent aborder la rencontre de ce soir. Bien sur les schémas tactiques, les combinaisons répétées maintes et maintes fois à l’entraînement sont importants, mais les rencontres de cette intensité et de cette importance se gagnent avant tout dans la tête, dans l’envie, la détermination sans faille qui doit être autant individuelle que collective.
Dijon devra trouver des solutions à l'intérieur de la défense sur sa base avant © Eric BONTEMPS
Dijon devra trouver des solutions à l’intérieur de la défense sur sa base avant © Eric BONTEMPS

Sur le papier il est évident que les Dijonnais sont prêts, la difficulté étant toujours de passer de la théorie à la pratique. Ils ont évidemment étudié l’adversaire, revu et décortiqué leurs difficultés offensives de la première manche. C’est dans l’adversité que se construisent les grandes équipes, Dijon devrait être servi ce soir !
Kuduz et Chardon blessés sont remplacés par Vecten et Lemal
 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.