21 avril 2021

Chalon-JDA : un derby qui s'annonce explosif

C’est le dernier match de la saison régulière. Celui dans lequel il ne faut pas se rater. Pour la JDA Dijon Basket, une victoire au Colisée de Chalon-sur-Saône ce mardi soir (20h) pourrait être le point d’orgue d’une saison à rebondissements, pour peu qu’au moins l’une des deux équipes à sa portée (Lyon-Villeurbanne et Pau-Lacq-Orthez) échoue dans les mêmes temps. Un derby décisif pour clore la saison, en somme.


 

Le derby de la revanche

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

À l’occasion de ce match, il ne faudrait pas non plus oublier la petite claque reçue à l’aller. Début janvier, l’Élan était venu s’imposer au Palais des Sports de Dijon sur le score de 82-98. Cette fois, si Chalon-sur-Saône est assuré de jouer les play-offs, sa position finale peut varier de la 4ème à la 7ème place selon les résultats de cette ultime journée. Il ne faut donc pas espérer un relâchement des Chalonnais, qui se battront pour gagner l’avantage du terrain aux play-offs. L’avantage du terrain, la Jeanne ne l’aura assurément pas, mais une qualification serait déjà un joli petit exploit en soit. Avec une victoire retirée en début de saison, un effectif largement renouvelé, l’arrivée d’un nouveau coach et l’un des plus petits budgets de Pro A, il faut bien dire que la JDA ne partait pas comme favorite pour le top 8 et pourtant, comme souvent, elle est toujours présente pour lutter ! Le message est clair : Dijon ne lâchera rien et jouera sa chance à fond dans un Colisée qui s’annonce bouillant, pour un derby qui sera certainement tout autant enflammé.

Ne rien lâcher

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

Bien évidemment, en plus d’être forcée de ramener une victoire de Chalon-sur-Saône (ce qui sera déjà ardu), l’autre gros souci pour la JDA est de devoir compter sur le faux-pas d’une autre équipe. Il y a pourtant des motifs d’espoir. L’ASVEL, balayée par la JDA samedi dernier, recevra Gravelines-Dunkerque, solide formation qui pointe actuellement à la 4ème place au bénéfice d’un point average favorable et qui est donc en pôle position pour conserver l’avantage du terrain, parmi les trois équipes à 63% de victoires (Gravelines-Dunkerque, Nanterre et Chalon-sur-Saône). Pour les Villeurbannais, cela ne risque pas d’être une partie de plaisir. L’Élan béarnais Pau-Lacq-Orthez se déplacera quant à lui à Orléans, 11ème, qui n’a plus rien à espérer certes mais qui joue le jeu jusqu’au bout et demeure une bonne équipe, comme la JDA a récemment pu le constater. Bref, il n’est pas impossible pour la JDA de profiter d’une défaite de l’une de ces équipes, d’où l’intérêt de croire pleinement en ses chances. Pour battre Chalon-sur-Saône, il faudra parvenir à éteindre notamment Devin Booker (63% de réussite à deux points, troisième meilleur taux de Pro A) et John Roberson (46% d’adresse aux trois points, 6 passes décisives par match en moyenne), comme ce fut le cas pour Darryl Watkins face à l’ASVEL. Ce mardi soir prévoit d’être épique.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.