16 octobre 2019

Le Stade Dijonnais prend une option sur la montée

Le Stade Dijonnais a dominé Gennevilliers ce dimanche après-midi (22-10) en 1/8 de finale aller de Fédérale 2 et est en bonne voie pour sa remontée à l’échelon supérieur. Un essai en toute fin de match permet toutefois à Gennevilliers d’y croire encore et le Stade devra donc conserver son avantage lors du match retour, dimanche prochain.

RETROUVEZ LES PHOTOS DU MATCH ICI !

Deux essais inscrits rapidement

Le Stade a réalisé une énorme entame de match © Philippe MAERTENS

Il fallait mettre une grosse pression d’entrée sur Gennevilliers et cela, le Stade Dijonnais l’a parfaitement compris. Dans l’impact, les Dijonnais réalisent une très grosse entame de match et posent énormément de problèmes à leur adversaire du jour. Le Stade ouvre le score d’un essai après une pénaltouche bien négociée. Rabago tire toutefois la transformation sur le poteau (5-0, 12′). Le SD fait preuve d’une grosse agressivité, et suite à une touche, le maul dijonnais progresse dans les 22 mètres de Gennevilliers jusqu’à s’écrouler dans la zone décisive. Cette fois, Rabago passe la transformation (12-0, 20′). Vingt premières minutes de grande qualité de la part de Dijon qui est parvenu à acculer Gennevilliers plusieurs fois dans son camp sans se mettre trop en danger de son côté. Après cette forte débauche d’énergie, le Stade va toutefois un peu baisser de rythme jusqu’à la mi-temps, commettant quelques maladresses dans les passes et ne parvenant pas à aggraver le score en dépit du carton blanc reçu par Rabord côté francilien. Rabago manque une pénalité qui semblait prenable, mais le vent n’a probablement pas aidé non plus.

À un match de la montée

Il faudra maintenant conclure à Gennevilliers © Nicolas GOISQUE
Il faudra maintenant conclure à Gennevilliers © Philippe Maertens

Le Stade Dijonnais revient des vestiaires galvanisé et tente d’imposer son jeu de nouveau. Toutefois, Gennevilliers va réduire l’écart, et après avoir passé à côté une pénalité compliquée aux 50 mètres, les Franciliens par l’intermédiaire de Lamonzie reviennent à 12-3 (45′). Rabago lui répond d’une pénalité aux 22 mètres (15-3, 54′). À partir de là, Dijon se remet  contrôler le jeu et bute plusieurs fois face à une défense solide dans les tous derniers mètres adverses. Il faut ainsi patienter jusqu’aux cinq dernières minutes de la rencontre pour que cette seconde période se décante réellement. Genest inscrit enfin un troisième essai amplement mérité pour le Stade. Planté transforme et porte le score à 22-3. Un avantage conséquent qui mettrait le SD sur une voie presque royale avant de se déplacer à Gennevilliers. Malheureusement, ce dernier inscrit un essai transformé lors de la dernière minute qui pourrait faire douter les Dijonnais dimanche prochain. Malgré cela, cette avance de douze points est plus que positive et Dijon est proche d’une remontée en Fédérale 1 puisque, rappelons-le, tous les qualifiés pour les 1/4 de finale de Fédérale 2 sont promus.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.