22 avril 2021

Le DBHB doit finir le travail à Mulhouse

Vainqueur à l’aller 32-27 de Mulhouse, le Dijon Bourgogne Handball s’est offert u petit matelas dans ce duel de demi finale de play-offs d’accession à la LNH. Un avantage précieux qu’il faudra chèrement défendre à Mulhouse qui fera évidemment tout pour renverser la vapeur. En handball tout peut aller très vite et Dijon devra être particulièrement concentré pour parvenir à ses fins. Match ce samedi à 18h00. 

 

Durant le premier acte, les Dijonnais avaient choisi d’imposer un rythme rapide à toute la partie comme ils ont pris l’habitude de le faire avec succès depuis plusieurs rencontres. Une stratégie qui s’est encore avérée payante même si elle ne fait pas l’économie d’un certain déchet dans le jeu.

 

La "bataille" s'annonce intense en Alsace © Eric BONTEMPS
La “bataille” s’annonce intense en Alsace © Eric BONTEMPS

Valider le travail

Néanmoins après une première période accrochée, Dijon a pris l’ascendant au cours de la deuxième période comptant même jusqu’à 7 buts d’avance et amenant son adversaire au bord de la rupture. Au bord seulement car Mulhouse a trouvé le sursaut d’orgueil nécessaire pour revenir dans le money-time. Sans les deux buts finaux plein d’à propos d’Antoine Gutfreund, le bilan aurait même pu avoir un goût quelque peu amer pour les Bourguignons. Le scénario du match a toutefois donné raison aux hommes de Richardson et il serait intéressant de le reproduire en ne laissant pas le temps de respirer aux Alsaciens, ce qui permettrait sans doute de valider le travail mis en place sur cette fin de saison. “En étant loin de réaliser le match du siècle on est à +5” nous confiait Ulrich Chaduteaud après match, un discours qui laisse place à l’optimisme

 

Deux équipes très proches

Mais attention, cette première manche a également montré le fossé étroit qu’il existe entre les deux formations. Le Goff tout comme Stojinovic a démontré qu’il pouvait être décisif dans sa cage. La quasi totalité des pertes de balles dijonnaises ont été systématiquement punies par Reig Guillen ou Ighirri et compagnie. Le moindre relâchement est exploité et c’est donc un exercice de concentration extrême durant 60 minutes qui sera demandé aux Dijonnais.

Dijon devra compter sur tout le monde comme ici Kevin Rondel précieux en défense comme en attaque lors du premier acte © Eric BONTEMPS
Dijon devra compter sur tout le monde comme ici Kevin Rondel précieux en défense comme en attaque lors du premier acte © Eric BONTEMPS

Eux aussi ont été très efficace sur les ballons qu’ils ont récupérés, le jeu de transition et de contre étant incontestablement devenu un point fort côté Dijon. La monté en puissance de joueurs comme Gutfreund ou Lemal, la régularité d’un Naudin, l’efficacité des pivots Poletti et Rondel, la hargne de François-Marie et surtout l’envie et l’agressivité collective que montrent les coéquipiers de Captain Stojinovic sont autant d’atouts qui leur ont permis d’aligner contre Mulhouse une quatrième victoire de rang et un septième match sans défaite (6v, 1n). Pourvu que ça dure !!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.