20 avril 2021

Stade Dijonnais – Nantes : En vouloir davantage

C’est sur un terrain neutre, à Orléans, que le Stade Dijonnais affronte Nantes en quart de finale des phases finales de Fédérale 2. Alors que la montée en Fédérale 1 est déjà validée, le Stade est à trois matchs du titre.

 

Les Dijonnais peuvent maintenant viser le titre et le bouclier © Nicolas GOISQUE/archives
Les Dijonnais peuvent maintenant viser le titre et le bouclier © Nicolas GOISQUE/archives

Repartir après l’euphorie

Il y a une semaine, jour pour jour, le Stade Dijonnais jouait sa montée en Fédérale 1 sur la pelouse de Gennevilliers. Au terme d’un match solide et appliqué, les protégés de Laurent Bonventre ont logiquement validé leur billet pour la Fédérale 1. Un dénouement qui a donné lieu à des célébrations de joie sincères et une belle fête. Mais la saison dijonnaise n’est pas tout à fait terminée. Si la montée est déjà en poche, les coéquipiers de Tom Paterson doivent poursuivre ses phases finales dès aujourd’hui avec les quart de finales. Après avoir affronté deux formations de la région parisienne, le club de la capitale des Ducs se confronte à Nantes.

 

Le stade qui jouera sans pression aucune devra montrer de l'ambition pour passer l'obstacle Nantais © Nicolas GOISQUE/archives
Le stade qui jouera sans pression aucune devra montrer de l’ambition pour passer l’obstacle Nantais © Nicolas GOISQUE/archives

Nantes logiquement favori ?

Une formation nantaise qui a terminé première de sa poule, devant Suresnes, et qui a éliminé deux connaissances du Stade Dijonnais : Saint-Denis et Montluçon. C’est donc un quart de finale qui s’annonce  difficile pour les hommes de Lionel Humblot et Laurent Bonventre. Contre des Nantais déterminés, Dijon ne part peut-être pas favori, mais sur un match, les Dijonnais ont les armes et les capacités pour renverser le club de Loire-Atlantique. Désormais sans pression aucune, l’objectif de début de saison étant atteint, les Stadistes doivent avoir plus d’ambition et tout faire pour aller le titre de champion de Fédérale 2, même si le chemin sera encore semé d’embûches et ceci dès cet après-midi à Orléans contre Nantes. Mais quoi qu’il arrive, ce sera une saison parfaite pour le Stade Dijonnais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.