17 janvier 2021

Heureux comme Julien , haltérophile handisport

Julien Camdessoucens est arrivé à Dijon il y a 5 ans . Ce jeune haltérophile handisport a de l’énergie à revendre. Il disputait ce weekend le championnat de France handisport à Villeneuve d’Ascq avec l’objectif d’y battre son record (180 kgs). Ce ne sera pas pour cette fois mais Julien n’en fait pas un drame, il croque  la vie à pleines dents. Portrait

De retour de Villeneuve d’Ascq, Julien ramène tout de même la médaille d’argent dans sa catégorie des -97 kg, une carte reconnaissant ses performances à l’international et une place de membre à la commission fédérale handisport, mais aussi dans le collectif France.

 

© Julien Camdessoucens
© Julien Camdessoucens

Le visage éclairé d’un grand sourire, le discours facile, Julien est un solide gaillard débordant d’enthousiasme. Depuis peu il s’entraîne essentiellement dans une salle de gym à Chenôve avec Frédéric Beyon et Rémi Karadayi (2 autres athlètes titrés en force athlétique) et régulièrement au CREPS avec les haltérophiles “valides” de haut niveau. Son palmarès est déjà éloquent mais il se fixe toujours de nouveaux objectifs sportifs ou non .

 

Enfance bousculée …

Julien est né à Mulhouse en 1986 (30 ans) avec une malformation congénitale de cause inconnue de la jambe gauche :  une agénésie péronière. Une vingtaine d’interventions ont lieu entre ses 3 mois et ses 10 ans pour tenter de réparer le membre mal formé. Il ne peux suivre une scolarité normale, étant ballotté entre le domicile, les hôpitaux, la rééducation, les prothésistes, etc …A 10 ans, il demande à son chirurgien de l’amputer une première fois sous le genou,  puis une deuxième fois à 18 ans au dessus du genou ( la malformation de ce dernier compromettait finalement trop l’appareillage ).

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot
© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

De l’énergie en veux tu en voilà 

il passe le Bac et commence la musculation en parallèle,  puis des  études d’infirmier à Montbéliard “Pour passer le temps “. Il démarre de la vente directe de produits et services, découvre les compétitions grâce entre-autre à un pompier pro Daniel Bertrand à 21 ans. Une fois son diplôme en poche, il commence à “s’ennuyer” et créé donc sa société de vente de compléments alimentaires et petit matériel de sport. Il déménage sur Dijon en 2011, et rencontre pas mal de coachs, teste différentes salles de sport, découvre une ville sportive et dynamique, ce qui booste sa société et le pousse (“parce que l’ennui s’installe vite” ) en 2015 à démarrer une formation STAPS pour diversifier ses prestations et s’ouvrir d’autres portes.

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot
© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Son parcours sportif :

– Champion de France Haltérophilie IPC (handisport, fédération olympique, jeunesse et sport) depuis 2008
– Champion du Monde 2008 et 2009 et vice-champion 2010 WDFPF (fédération “valide”) en Junior (-24ans)
– Recordman de France IPC 2009 + 2016 (handi)
– Recordman d’Europe Junior WDFPF (valide) 2009
– Champion de France AFFFBB 2008 (autre fédération valide moins reconnue)
– 3° Top de Colmar 2008 et 4° 2009 (culturisme)

Ses objectifs sportifs :

Julien veut battre son précédent record  de 180 kg, se qualifier aux Europe 2017, passer les 200 kg (à l’entrainement actuellement, il passe 190 kgs). Il espère atteindre les 200 kg pour la saison prochaine.Ses meilleures performances sont pour le moment 180 kg en handi IPC en -97 kg, 170 kg en -90 kg
– 185 kg en valide (pieds au sol) en -90kg.

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot
© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Son parcours professionnel :

Julien est infirmier au CHU, diplômé fraîchement d’un DEUST au STAPS et est conseiller/vendeur en produits diététiques et accessoires. Il fait aussi des animations / dégustations de produits diététiques en salle de fitness, anime, encadre et gère des activités physiques et sportives. Il va continuer probablement en STAPS en septembre afin de pouvoir entraîner en sport adapté pour développer en Bourgogne Franche-Comté les disciplines adaptées. Il participe à des animations actuellement avec Jérémy Léger conseiller technique régional handisport chaque mois  et veut en faire plus. A long terme, il compte passer à temps partiel infirmier et donner plus de place au sport dans son emploi du temps.

 

 

Avec les haltérophiles et les kayakistes du CREPS © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Avec les pôles haltérophilie et kayak du CREPS © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Aujourd’hui il  se sent libre alors, il marche il part à la découverte de nouvelles capacités, se lance dans  l’apprentissage de nouvelles compétences, et en même temps à “la conquête de son avenir et du mondeActuellement, je suis bien appareillé . Mis à part des douleurs articulaires régulières, j’avance et me réjouis un peu plus chaque semaine et mois qui passent ! Les années qui vont venir, l’avenir me paraissent extra ” Conclut Julien sans se départir de son éternel sourire

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.