14 avril 2021

France d'Athlétisme : Violène Granger au pied du podium

Les championnats de France Elite d’athlétisme ont débuté ce vendredi à Angers et les deux lanceuses de Javelot du Dijon Université Club, Viloène Granger et Margaux Nicollin étaient en piste dès le début d’après-midi. Si le concours a été difficile pour Margaux (6ème au final) qui n’a validé qu’un seul essai, Violène Granger , elle, a pulvérisé son record au 6 ème essai pour échouer à 22 cm du podium et à 38 cm du titre.
 

Violaine Granger ©Nicolas GOISQUE/archives
Violaine Granger ©Nicolas GOISQUE/archives

Elle espérait une place de finaliste et aussi taquiner son record personnel qui était de 50 m 57, dès son deuxième essai, elle s’en rapproche avec 50,46 m mais c’est au dernier essai que la lumière a jailli. Avec 53,67 m Violène améliore son record de plus de trois mètres et échoue d’un rien pour le podium.
Réaction : ” C’est un bonheur de réussir à faire ça en championnat de France, de pouvoir le partager avec sa camarade d’entraînement. Le résultat est dans la continuité du travail réalisée toute l’année. Donc maintenant on se remet au travail pour faire au moins aussi bien aux championnat de France espoirs dans 3 semaines.  Je ne sais pas trop quoi dire. Je crois ne pas avoir encore digéré ce record j’y ai pensé tout le long du trajet c’est encore trop frais
 
© Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
© Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

 
 
“Excellentes conditions”
La jeune femme a trouvé les conditions de concours parfaites même si elle a trouvé le temps long ” Les conditions étaient parfaites, un léger vent de dos, 26 degrés et du soleil. Seul point négatif la longueur du concours à cause de la mesure électronique“. Si la néo championne de France , la Niçoise Mathilde Andraud (54m06) a déclaré comme le relaie l’Equipe que la piste était glissante, Violène n’est pas de cet avis ” La piste personnellement je ne l’ai pas trouvée glissante, et je ne vois pas comment c’est possible sachant qu’on a des pointes de 9 mm sous les pieds… souvent lorsqu’on glisse c’est dû à une erreur technique
 
 
 
“Margaux est à la recherche de sensation”
Violène savoure en attendant donc déjà les prochains France espoirs. Sa camarade d’entrainement Margaux Nicollin connait, elle, une saison compliquée plombée par blessure et maladie.
Violène à gauche avec Margaux Nicollin  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Violène à gauche avec Margaux Nicollin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Elle ne valide que son premier essai à 49 m 98 ce qui lui faut une sixième place. Violène a un mot pour sa coéquipière au Dijon UC : ” Margaux était à la recherche de sensation, son énergie revient place à la technique maintenant pour qu’elle soit au top aux espoirs, Ses essais soit elle les mord soit ils étaient hors secteur” . N’oublions cependant pas  que la jeune femme, dont le frère Jérémy ex duciste (Rohan) a terminé un peu plus tard vice champion de France, détient un record à 59,73 m et qu’elle est soutenue par objectif médaille en vue d’une possible qualification olympique.  En tous les cas avec ces deux là le Dijon Université Club compte une belle paire de lanceuse en ses rangs
 
Le concours des Dijonnaises
Violène GRANGER : 42m83 / 50m46 / 45m78 / 49m93 / 49m20 / 53m67
Margaux Nicollin : 49m98 / X / X / X / X / X
 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.