30 novembre 2020

Athlétisme : Bilan des France pour les athlètes côte d'orien

Ils étaient 6 athlètes côte d’orien à participer aux championnats de France élites d’athlétisme le weekend dernier à Angers, 5 du Dijon Université Club et un de l’ASPTT  Dijon. Au final le bilan est d’une médaille pour le sauteur en hauteur du DUC, Fernand Djoumessi, et de 4 places de finalistes au total. 
 

Violène Granger a décroché une superbe 4 ème place © Nicolas GOISQUE/archives
Violène Granger a décroché une superbe 4 ème place © Nicolas GOISQUE/archives

Les premières à ouvrir le bal étaient les deux lanceuses de javelot du Dijon Université club Margaux Nicollin et Violène Granger qui entraient en liste dès vendredi, avec une déception pour la première, tout de même finaliste avec une 6 ème place et 49 m 98 et une superbe 4ème place à 22 cm du podium pour Violène qui améliorait son record personnel de plus de 3 m
 
Florian Somé  n'a pu passer les séries © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives
Florian Somé n’a pu passer les séries © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives

 
Rosières et Somé sortent dès les séries
Sur 800 m samedi en début d’après-midi, Renaud Rosières qui espérait taquiner son record, termine denier de sa série et avec le 14 ème temps sur 15 engagés en 1 53 03 à près de 5 secondes de sa meilleur marque. Guère plus de réussite le dimanche pour Florian Somé sur 110 m haies, 7ème de sa série et 12 ème temps sur 16 engagés avec 14 26. De l’expérience engrangée malgré tout.
 
 
 
Aurélie Maccabey © DD Casale/archives
Aurélie Maccabey © DD Casale/archives

Record pour Maccabey
La marcheuse de l’ASPTT Dijon Aurélie Maccabey, a, elle parfaitement rempli son double objectif personnel avoué avant ces championnats. Avec une performance de 24′ 14″ 37 sur 5000 m marche elle améliore en effet sa meilleure marque sur la distance (qui était de 24′ 35″) et termine finaliste à une belle 6ème place . Une satisfaction pour Aurélie: ” C’était une super course, il y avait un monde fou dans le stade, ce qui n’est pas forcément une habitude pour les marcheuses souvent placé en tout début ou fin de programme (là elles marchaient à 17h40). On était au milieu des stars de l’athlétisme français. J’ai réalisé une belle course malgré un point de côté vers le 3ème km. Je ne me suis pas désunie et me suis bagarré pour rester au contact des filles devant moi. Sur les 500 derniers mètres, j’en reprends deux que je dépose, dont la championne de France élite de cet hiver Enora Thebault. Je suis ravie de cette 6 ème place, je réalise une saison au top en atteignant les objectifs que je me fixe à chaque fois. Le seul bémol étant les élites en salle où je ne suis pas à ma place
 
Fernand Djoumessi © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Fernand Djoumessi © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Djoumessi sur le podium
Alors qu’il débarquait tout juste de Durban avec un voyage retour quelque peu rocambolesque, Fernand Djoumessi, auteur en Afrique du sud d’une médaille de bronze continentale avec un bond à 2 m 15, a réussi à Angers 2 m 21 et monte ainsi sur la seconde marche du podium derrière Mickael Hanani (Franconville) qui l’emporte au nombre d’essais : ” Ma performance aux championnats d’Afrique de Durban ( afrique du sud ) a été très moyenne , avec un très amer arrière gout d’inachevé . Avec Patrick Léger, mon coach nous sommes  en revanche contents de cette prestation  aux France élites . Contents non seulement pour la médaille d’argent et la performance ( 2 m 21 ma meilleure perf de la saison ), mais aussi et surtout par ce que la forme technique globale, que nous essayons de donner à mes sauts depuis plusieurs mois, commence à prendre corps . Cette meilleure forme technique est d’ailleurs très porteuse d’espoir , même s’il ne reste que 2 semaines avant la date limite pour les qualifications aux jeux olympiques ( les minimas camerounais sont de 2m29). Nous avons décidé de ressauter dès ce mercredi prochain au meeting de Cologne
 
Nawal Meniker © Nicolas GOISQUE/archives
Nawal Meniker © Nicolas GOISQUE/archives

Nawal Meniker vice championne de France
Un mot enfin sur Nawal Meniker. La jeune sauteuse en hauteur ne concoure pas sous des couleurs côte d’oriennes mais s’entraîne à Dijon également avec Patrick Léger. La pensionnaire de l’Athlé 66 Bompas est devenue vice championne de France avec 1 m 84 derrière la Rennaise Marine Vallet 1 m 88
 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.