22 janvier 2021

Dijon Triathlon organisait le weekend dernier pour la 32 ème fois le triathlon de Dijon sur le site mythique du lac Kir.  Au total sur le weekend ce sont plus de 700 adultes (en comptant le challenge entreprises) et 120 jeunes qui ont participé aux six courses proposées tout au long du weekend. Le half de dimanche a également servi de répétition générale avant les championnats de France qui seront organisés sur ce même site l’an prochain.

 

TOUTES LES PHOTOS DE LA JOURNEE DU SAMEDI ICI

 

Si l’on excepte le challenge entreprises qui a essuyé deux grosses averses transformant les participants en véritable serpillières, la météo a plutôt été clémente avec les organisateurs cette année et le public a pu assister dans de bonnes conditions aux différentes épreuves.

 

Les vainqueurs de ce troisième challenge entreprise © Philippe MAERTENS
Les vainqueurs de ce troisième challenge entreprise © Philippe MAERTENS/NikoPhot

“les grands crus enlèvent le challenge entreprises”

Pour sa troisième édition, le challenge entreprises qui se court en relais sur un format S (500 m natation, 23 km vélo et 5 km course à pied) a connu cette année encore une participation record avec 65 équipes au départ. C’est l’équipes dénommée “les grands crus”, composée de Sylvie Laydevant, Julien Pion et Cédryk Tardy qui l’emporte en 1h 08 11 devant l’équipe Orange 1 : Serge Guérin, Vincent Trapet, William Momessin, qui coiffe au sprint Elithis 2 “fast and furious” : Solène Lacroisx-Samper, Denis Pierre, Arthur Laissus; 1 h 09 29 contre 1 h 09 31. La convivialité et la bonne humeur ont été comme de coutume la marque de fabrique de cette épreuve durant laquelle beaucoup découvrent la discipline.

 

Adrienne Langlois © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Adrienne Langlois © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les Dijonnais (es) dominent le sprint

Deuxième épreuve du weekend, le format sprint (750 m natation, 23 km vélo et 5 km course à pied) réunissait un peu moins de 300 partants. Chez les jeunes femmes, pas de chance pour Julie Marano qui a crevé alors qu’elle était encore une fois sorti en tête chez les féminines après la natation (et 2ème de tous les concurrents). Un fait de course qui laissait le champs libre à ses camarades de club du Dijon Triathlon. Adrienne Langlois faisait parler parler sa supériorité en vélo et course à pied pour remonter son léger retard pris en natation et s’imposer en 1 h 17 23 (N 11 40,  V 45 10,  C 19 00). Caroline Vandeschrick sortie devant elle en natation ne pouvait rien faire sur les autres disciplines et terminaient à 2 minutes en 1 h19 25 (N 11 16, V 46 52  C 19 51).

Pierre Alain Nicolle © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Pierre Alain Nicolle © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

C’est Ludivine Lequin de Montceau triathlon qui complète le podium en 1 h 21 14 (N 12 01, V 48 22, C 20 11 °.

 

Côté Homme Pierre Alain Nicolle (Dijon Single Track) sorti 10 ème de la natation faisait lui la différence en vélo, sa discipline de prédilection pour prendre la tête à la faveur notamment de la côte de la Cude à Velars. Il domine l’épreuve en 1h 05 48 (N 10 08, V 37 06, C 16 44). C’est un pensionnaire de St Raphael triathlon, Dylan Dawien, régulier sur les trois épreuves puisque 4ème en natation, 2nd en vélo et 1er en course qui termine second en 1h 07 05 (N 9 29, V 40,17, C 15 57 ). Bastien Largant (Issy triathlon), le plus rapide en natation paye sa course à pied plus modeste (7ème temps) et se classe troisième au final en 1h 08 57 (N 9 23, V 40 32, C 17 38).

 

 

 

Départ de la course minimes © Philippe Maertens/NikoPhot
Départ de la course minimes © Philippe Maertens/NikoPhot

Des jeunes enthousiastes

La fin d’après-midi de la première journée était consacré aux épreuve jeunes avec trois courses (poussins (es)-pupilles, benjamins (es), minimes) qio ont toutes rassemblées une quarantaines de participants. L’impatience et la détermination se mêlaient aux différents départs. Voici les lauréats de ses différentes épreuves. Poussins (es) (N annulée, V 2 km, C 1 km) : fille, Noélie Julien (Chenôve triathlon) 14 14; garçon, Jean Gonan (Beaune Triathlon) 11 39
Pupilles (même distances) : Filles, Anna Baron (Nevers triathlon) 10 47; garçons, Karl Furderer (Dijon Triathlon) 10,26
Benjamins (es) (N 200 m, V 4 km, C 2 km) : filles, Fantine Gonan (Beaune Triathlon) 21 36; garçons, Killian Montialoux (Chalon Triathlon) 18 18
Minimes (N 300 m, V 6 km, C 2 km) : filles, Candice Denizot (groupe tri Vesoul Hte Saône) 24 01; garçons, Théo Guinot (Chenôve triathlon) 23 10.

 

 

Isabelle Ferrer a écrasé la concurrence © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Isabelle Ferrer a écrasé la concurrence © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Besse et Ferrer sur l épreuve reine

La journée du dimanche était consacré au  half ( N 1900 m V 88 km, C 21 km). Victoire chez les hommes du Suisse  Daniel Besse (Rushteam Ecublens) qui malgré une relative faiblesse en vélo (9 ème temps) décroche la victoire avec les meilleurs temps de natation et surtout de course à pied qu’il a survolée. Il termine en 4 h 05 55 (N 23 29, V 2 27 15, C 1 13 23). Il devance Frédéric Schaffner (Tool Team), 4 08 17 qui paye lui un retard déjà conséquent à la sortie de l’eau (N 26 32, V 2 21 51, C 1 17 34). Le pensionnaire du Dijon Single Track Alexis Montferrat, un temps en tête après un superbe parcours de vélo qu’il remporte, a dû s’incliner sur la course à pied (8ème), et monte sur la troisième marche du podium en 4 39 48 ( N 26 01, V 2 19 32, C 1 20 32).

Côté féminin la Dijonnaise, licenciée à Gray, Isabelle Ferrer a écrasé la concurrence la reléguant à plus de 20 minutes. Elle termine 27 ème du scratch en 4 39 48 (N 29 54, V 2 41 17, C 1 26 17).

Vivement l’an prochain avec notamment ce championnat de France de half que l’on attend avec impatience.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.