26 octobre 2020

Athlé : france espoirs : paroles d'athlètes.

Yves Gatti le directeur technique du Dijon Université Club athlétisme les a placés tous les trois dans la catégories “podiums attendus” pour les championnats de France espoirs de ce weekend à Aubagne. Violène Granger, Margaux Nicollin et Alexis Miellet nous disent comment ils abordent cette prochaine compétition.
 

Violène Granger © Nicolas GOISQUE/archives
Violène Granger © Nicolas GOISQUE/archives

Violène Granger (Javelot) : ” je me sens en forme, on a travaillé avec le coach depuis les élites pour que mon pic de forme soit là au bon moment, donc j’ambitionne un podium, d’autant plus que nous sommes 4 à nous  détacher (+ de 50m). Malheureusement il y en aura une qui n’y sera pas, donc je ferais tout mon possible pour monter sur la boite.  De plus, depuis les élites les petits bobos ont étés surveillés et soignés donc aucune raison de ne pas parvenir à mon objectif . Etre sur la boite avec Margaux ce serait parfait, je l’espère fortement.
 
 
 
 Margaux Nicollin © Nicolas GOISQUE/archives
Margaux Nicollin © Nicolas GOISQUE/archives

 
Margaux Nicollin (Javelot) : ” J’ai vraiment connu une saison difficile et là encore, je suis embêtée par un petit pépin . Je vais donc à Aubagne sans arrière pensée, pour me faire plaisir et pour finir sur une bonne note. Je ne veux pas me prendre la tête et juste partager le meilleur moment possible avec Violène. Je ne peux qu’apprendre et ressortir grandie de tout ce qui m’est arrivé cette saison et …. Il y en aura d’autres.”
 
 
 
Alexis Miellet © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Alexis Miellet © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Alexis Miellet (1500 m) : ” Après une saison particulière à cause de ma blessure j’ai réussi à retrouver un niveau de forme qui va me permettre d’être compétitif pour ces championnats de France Espoir. Cela va faire un mois que je n’ai pas couru. Après deux 1500 courus en 3.45.9 et 3.46.1 qui m’ont permis de faire un état des lieux, nous avons préféré avec mon coach  retourner à l’entrainement afin de se préparer pour les France plutôt que de me sécher à courir chaque weekend en 3.45. Je suis le tenant du titre, je n’ai jamais perdu aux championnats de France en 3 participations donc forcément j’y vais pour gagner. Cette année mes concurrents ont couru vite donc je ne suis pas le favoris mais j’aime ça et je suis prêt à me battre. Dernièrement je suis allé vite à l’entrainement donc j’espère que les jambes répondront présentes le jour-J.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.