3 décembre 2022

Un retour timide en Ligue 1 pour le DFCO

Cinq ans après l’avoir quittée, le DFCO a retrouvé la Ligue 1 ce samedi soir, en accueillant le FC Nantes. Une première journée compliquée où l’équipe dijonnaise, empruntée, s’est inclinée sur la plus petite des marge (0-1).

Des Rouges timorés

Le DFCO a entamé une nouvelle saison. Crédit : Nicolas GOISQUE
Le DFCO a entamé une nouvelle saison. Crédit : Nicolas GOISQUE

Le onze de départ aligné par Olivier Dall’Oglio était, sans grande surprise, celui que nous vous annoncions en avant-match. Beaucoup de jeunes joueurs découvraient ainsi la Ligue 1 ce samedi face aux Canaris. Un apprentissage compliqué, forcément. Le match démarre doucement, avec d’un côté un DFCO très prudent, sans prise de risque, et un FCN déjà imprégné du style Girard : pas impressionnant, mais tout en efficacité. La première mèche de cette rencontre viendra de Rongier dont le coup-franc enroulé sera bien stoppé par Reynet (30′). Les Rouges mettront un peu plus d’intensité dans le dernier quart d’heure de la première période, conclue par une belle volée de Sammaritano détournée en corner par un très bon Riou (45′). Ça sera la seule franche occasion des Dijonnais dans un match fermé, assez triste sur le terrain comme en tribunes où les spectateurs présents n’encouragent que mollement la formation dijonnaise, à l’instar de la saison passée en Ligue 2.

Les Nantais à l’efficacité

Fouad Chafil a été plutôt actif pour sa première
Fouad Chafil a été plutôt actif pour sa première

Et les joueurs dijonnais ne parviendront jamais vraiment à se transcender pour être en mesure de remporter les trois points. Peu de temps après la reprise, Nantes ouvre même le score par l’intermédiaire de Thomsen de la tête (48′). À l’origine, une perte de balle au milieu de terrain qui offre un boulevard aux Nantais côté gauche, Bernard étant monté et Sammaritano ne compensant pas cette absence à l’arrière. Pas attaqué, Iloki peut centrer tranquillement pour Thomsen au second poteau, libéré par le marquage laxiste de Chafik. Si la volonté est là, les attaques du DFCO et notamment les tentatives de Bahamboula resteront trop brouillonnes pour être en mesure d’inquiéter Riou. Une entrée en la matière un peu trop scolaire, même si certains joueurs auront marqué des points, tels Abdelhamid, serein en défense centrale, ou encore Balmont qui fait du bien au milieu de terrain par son expérience et sa vista. Il faudra toutefois proposer quelque chose de plus consistant à Lille samedi prochain pour ouvrir le compteur points du DFCO en Ligue 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.