24 août 2019

DFCO : Une faim de Lyon pour croquer les Gones

Après deux défaites contre Nantes et Lille, les deux par le plus petit des écarts (1-0), le DFCO reçoit aujourd’hui l’Olympique Lyonnais pour sa première grosse affiche de la saison. Si Dijon n’est pas favori, le club dijonnais jouera sa chance à fond.

 

Dylan Bahamboula doit apporter plus selon Olivier Dall'Oglio © Nicolas GOISQUE/archives
Dylan Bahamboula doit apporter plus selon Olivier Dall’Oglio © Nicolas GOISQUE/archives

Comme on le dit “jamais deux sans trois”. Mais ce soir, Dijon ne voudra pas entendre cette phrase sur le coup de 19 heures. Aujourd’hui, dans son antre de Gaston-Gérard, le DFCO affronte l’un des prétendants au podium, qui avait été le premier club français à faire tomber le PSG en championnat la saison dernière, l’Olympique Lyonnais. Une rencontre qui ressemble à un duel “David contre Goliath”, l’ogre lyonnais face à au jeune promu dijonnais qui vit seulement sa deuxième saison dans l’élite. Sur le papier, Dijon part au moins avec un train de retard face aux Lacazette, Fékir, Tolisso et on en passe. Deux formations au niveau opposé et qui sont également dans des dynamiques différentes. A l’inverse des Dijonnais qui ont perdu leur deux premiers matches de la saison, les Lyonnais ont battu Nancy (3-0) et Caen (2-0), qui seront des concurrents du DFCO dans la lutte pour le maintien.

 

Ouvrir son compteur

Lyon sera donc le grand favori, mais Olivier Dall’Oglio et ses hommes ne joueront pas cette rencontre en victime expiatoire. “Nous sommes prêts à jouer notre chance à fond, lance l’entraîneur dijonnais. Avec un peu plus de hargne, on peut réaliser quelque chose. La première idée, ce sera de faire un match plein, être solide pour les inquiéter. On va jouer à fond avec nos armes, c’est à dire le collectif.” Et oui, si Dijon ne peut pas rivaliser individuellement, il le peut collectivement. Mais pour ça, il faut que tout le monde soit au niveau. “Tout le monde n’est pas à 100 % chez nous. Certains sont bien depuis le début, d’autres piétinent un peu. Certains ont des états d’âme, et ça, ça ne fait pas du tout avancer. Cela fait partie de l’évolution du groupe, certains sont plus en avance que d’autres. Si on bafoue le collectif, ça ne le fera pas. […] On doit élever notre niveau de jeu. Ce n’est pas tout à fait fluide et réglé.“. Avec déjà deux défaites au compteur, Dijon ne peut pas se permettre de perdre à nouveau des points et de prendre du retard dans la course au maintien. Pour ouvrir son compteur de points, Dijon devra avoir de l’appétit, sortir les crocs pour terrasser un Lyon puissant et conquérant.

Groupe dijonnais :

Leroy, Reynet – Abdelhamid, Bernard, Chafik, Loties, Rüfli, Varrault, Amalfitano, Balmont, Gastien, Lees-Melou, Marié,  Sammaritano – Bahamboula, Bela, Diony, Tavares

Choix de l’entraîneur : Allain, Bouka-Moutou, Rivière, Rosier, Sarrabayrouse
Suspendu : aucun
Blessés : Belmonte (adducteurs), Martin (adducteurs)

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.