23 juin 2021

Quelle première victoire pour le DFCO !

Après les deux défaites initiales face à Nantes et Lille, ils étaient peu nombreux ceux qui pariaient sur une victoire du Dijon Football Côte d’Or au moment de recevoir l’OL, l’une des principales cylindrées de Ligue 1 qui avait en plus parfaitement débuté la saison avec deux victoires convaincantes. Bousculés en première période, les hommes d’Olivier Dall’Oglio ont su faire le dos rond et trouver les qualités mentales pour d’abord revenir deux fois au score avant de l’emporter brillamment 4-2.

 

l’album photo de la rencontre ICI

 

C’est L’OL en pleine confiance qui attaque le mieux la rencontre poussé par un parterre de supporteurs venus en nombre et relativement bruyant. Les visiteurs investissent le camps Dijonnais et obtiennent plusieurs corners. Fékir s’écroule ensuite dans la surface suite à un contact avec Varrault et Sammaritano mais l’arbitre n’en a cure.

 

Dijon revient par deux fois

Alexandre Lacazette inscrit de second but Lyonnais avant de sortir sur blessure © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Alexandre Lacazette inscrit de second but Lyonnais avant de sortir sur blessure © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le DFCO tente tant bien que mal de réagir et Diony, bien servi par Tavares expédie le cuir dans les nuages. Mais Lyon repard de plus belle et Reynet doit sortir le grand jeu sur des tentatives de Gonalons puis de Cornet. Pour le moment les locaux parent au plus pressé devant les tentatives nombreuses de Lacazette et confrères qui dominent copieusement l’entame de match. Ce qui devait arriver, arriva, sur une belle action de Darder, Reynet ne peut que repousser dans les pieds de Tolisso qui ouvre logiquement la marque pour Lyon(0-1, 20′). Mais alors que l’on craint le pire pour Dijon, Tavares oublié par la défense lyonnaise est fauché en pleine surface par N Koulou qui aurait pu prendre plus qu’un simple jaune sur l’action et Sammaritano ne se prive pas de ramener les siens à hauteur (1-1, 22′).

 

Julio Tavares égalise à bout portant juste avant la pause © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Julio Tavares égalise à bout portant juste avant la pause © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

A peine troublé, Lyon reprend sa domination. Cornet, Lacazette ou Fékir mettent tour à tour la défense dijonnaise au supplice mais manquent d’efficacité dans le dernier geste. Cependant, cela ne peut durer éternellement et à la sortie d’un bel une deux avec Fékir, Lacazette d’une belle frappe à l’entrée des 18 m redonne l’avantage aux visiteurs (1-2, 37′). Dans la foulée, le meilleur buteur du championnat se palint du genou et est finalement remplacé par Valbuena. Lyon semble un peu déstabilisé et le DFCO en profite. Sammaritano bien décalé sur le côté gauche adresse un centre parfait pour Tavarès qui d’une tête plongeante à bout portant ne laisse aucune chance à Lopez (2-2,45′). A la pause on peut dire que Dijon s’en sort bien.

 

Et enfonce le clou

Dylan Bahamboula fête spectaculairement son premier but en ligue 1 © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Dylan Bahamboula fête spectaculairement son premier but en ligue 1 © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Au retour des vestiaires, les visiteurs reprennent leur domination, de façon cependant moins intensive qu’en première période. Valbuena ou Darder tentent ainsi leur chance, mais Diony, lancé dans le dos de la défense rhodanienne mais cafouillant quelque peu au moment de finir rappelle que Dijon reste menaçant. Les premiers changements interviennent à l’heure de jeu et Bahamboula remplace Sammaritano, puis Lees Melou, Diony. Les débats se sont quelques peu équilibrés et Dijon pointe le bout de son nez face à un Ol qui baisse de rythme tout en tenant le ballon dans le camps adverse sans se montrer trop dangereux.

Côté Dijon Bahamboula fait une première percée dont il a le secret mais son centre est mal exploité par Amalfitano. Qu’à cela ne tienne, sur le corner qui suit Bahamboula se retrouve à point nommé pour pousser dans le but de l’infortuné Lopez un ballon plutôt cafouillé par Gonalons et la défense lyonnaise. L’exploit est en marche. Lyon tente bien de réagir mais le public qui se met à y croire pousse les siens qui s’arque boute en défense tout en pressant de façon intéressante le porteur de balle. Reynet sort encore le grand jeu sur une tentative de Valbuena dans la surface et le DFCO place quelques contres infructueux pour le moment. Finalement sur l’un d’eux, Lees Melou bien servi sur le côté gauche de la surface, enroule une frappe superbe au deuxième poteau qui fait chavirer le stade (2-4, 87′). Dijon tient son exploit et ne le lâchera plus. Globalement dominé, le DFCO a fait preuve de ressources morales en ne lâchant pas et d’une grande efficacité en convertissant 4 de ses occasions.

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.