17 octobre 2019

JO : C Rozoy cède face à l'armada chinoise

Engagé dans la nuit sur la finale du 100 m papillon sur laquelle il défendait son titre paralympique acquis à Londres il y a 4 ans, le Dijonnais Charles Rozoy n’a pas réussi à le conserver  ni même à accrocher une médaille. Il termine à la quatrième place, dominé par un trio chinois, après avoir battu dans la matinée son propre record de France.
 

Charles Rozoy a tout donné en vain ©Nicolas GOISQUE/archives
Charles Rozoy a tout donné en vain ©Nicolas GOISQUE/archives

Comme il l’a déclaré sur son compte facebook, il a tout donné mais cela n’a pas suffit : ” 4 ans de préparation intensive pour une 4ème place le résultat est amer mais j’ai tout donné ! Et ça c’est le sport ! Merci pour vos soutiens très nombreux ! Les jeux ne sont pas finis le 100 Brasse arrive bientôt le 14 septembre prochain
Le Dijonnais qui a fait de nouveau de gros sacrifices pour se préparer pour ses jeux de Rio était donc évidemment déçu mais restait très sportif. Il n’a sur le plan de la performance absolument rien à se reprocher puisqu’il réalise en finale sa 3ème meilleure performance en 1 01 40 et qu’il a battu son record de France en série le matin.
Il aura fallu 3 chinois (relativement inconnus et qui sortent du chapeau lors des JO) pour priver Charles d’une nouvelle médaille olympique. Le nouveau champion s’appelle Song Maodong qui casse la barrière de la minute en 59 19. Il devance ses deux compatriotes Xu Haijiao en 1 00 08 et Yang Guanglang en 1 01 18. Il aura donc manqué 22 centièmes à Charles pour la médaille.
 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.