20 avril 2021

Fédérale 1 : c'est l'heure pour le stade Dijonnais

La place du Stade Dijonnais est en fédérale 1” Voici une phrase maintes fois entendue dans les travées de Bourillot ou à l’espace Savin. L’heure est donc venue de le prouver, au moment où la jeune équipe de Laurent Bonventre et Lionel Humblot retrouve ce niveau après quelques années de “purgatoire” en fédérale 1. Et ce ne sera pas chose aisée tant l’opposition est là et les moyens des concurrents autrement plus importants que ceux de Dijon. Autant dire qu’il faut mieux ne pas se rater sur cette première journée qui voit le stade accueillir Nîmes (15h00 à Bourillot) un autre promu. 
 
Laurent Bonventre nous l’affirmait récemment : “ C’est un grand défi, mais c’est passionnant, on sait à quoi ‘en tenir, il va falloir être strict, sérieux avec une grosse envie de défendre notre maillot avec un engagement total, même si nous sommes le petit poucet
 
Des renforts expérimentés

Ephraïm Taufaka, une recrue d'expérience qui s'occupera de la mêlée © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Ephraïm Taukafa, une recrue d’expérience qui s’occupera de la mêlée © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Pour affronter cette saison , le club dijonnais a conservé en grande partie son effectif de la saison dernière, s’appuyant notamment sur des jeunes (encore plusieurs Bellascains devraient figurer dans les compositions d’équipes cette année), des joueurs locaux ou formés localement. Côté recrutement l’idée principale a été de renforcer les différentes lignes, et d’amener du poids et de la taille devant afin d’être mieux armé pour les phases de conquête. Et là Bonventre et Humblot ont amené une touche d’exotisme dans le groupe. On découvrira ainsi en première ligne l’expérimenté international Tongien Ephraïm Taukafa promu responsable de la mêlé qui sera accompagné de Jérémy Bécasseau formé à Dijon en provenance de Perpignan. Derrière eux en seconde ligne, l’international Algérien Bilal Abed et l’anglais Ben Thomas entre autres; en troisième ligne le Belge Brieuc Corradi. Côté ligne arrière, Romain Kusiolek en provenance de la filière briviste de Laurent qui joue à la mêlée, à l’ouverture ou au centre et comme arrière l’Espagnol Sergi Aubanell; bref du cosmopolite plutôt costaud et expérimenté pour chapeauter la jeunesse locale.
 
Attention match piège
Affronter Nîmes d’entrée n’était pas le scénario rêvé par le staff dijonnais. En effet cela mets de la pression sur le groupe sachant que Nîmes n’est pas forcément le plus gros des adversaires et qu’il peut être considéré comme “prenable”.
Le Stade un mélange de jeunesse et d'expérience qui s'attend à de gros combats cette année © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Le Stade un mélange de jeunesse et d’expérience qui s’attend à de gros combats cette année © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

L’an dernier Dijon avait été intraitable à domicile et il compte bien continuer à mener la vie très dure aux visiteurs. Pour autant on monte d’un cran et Nîmes, 1/2 finaliste du championnat de Fédérale 2 l’an dernier a opéré un recrutement galactique selon les termes du technicien dijonnais. Rien d’évident donc d’autant que la pluie sera sans doute l’invitée supplémentaire de cette rentrée et pourrait bien aussi influer sur les conditions de jeu.
Le stade est aujourd’hui là où il voulait être. Formation, Travail, engagement sont des mots qu’il veut mettre en avant pour cette nouvelle saison. Le défi est de taille mais redisons le avec Laurent Bonventre passionnant. Il n’y a plus qu’à !!!
 
 
 
 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.